L’art de se perdre à l’heure des montres connectées

Les bien utiles appareils de géolocalisation nous amènent à perdre une faculté pourtant essentielle : notre sens de l’orientation.

Anouk Ramaekers (Zatopek Magazine))
L’art de se perdre à l’heure des montres connectées

Les bien utiles appareils de géolocalisation nous amènent à perdre une faculté pourtant essentielle : notre sens de l’orientation.

Pour tout coureur ou promeneur qui découvre un nouveau lieu d’exercice, il existe une frustration suprême : se perdre. On se maudit alors de ne pas avoir emporté avec soi les outils de la modernité : montre connectée,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet