Le retour qui fait sens de François D'haene sur la Hardrock : "Le challenge est vraiment complet quand tu as réussi à la faire dans les deux sens"

Le duel prévu le 15 juillet 2022 face à Kilian Jornet sera l'un des moments forts de l'année trail.

AFP (avec T. H.)
Le retour qui fait sens de François D'haene sur la Hardrock : "Le challenge est vraiment complet quand tu as réussi à la faire dans les deux sens"
©BELGA

Le Français François D'haene se prépare à revenir sur la mythique Hardrock 100, un 100 miles (160 km) d'endurance extrême à 4000 m d'altitude qu'il a gagné (record à la clé) en 2021. Le tout face à un autre maître de la discipline, l'Espagnol Kilian Jornet.

Le quadruple vainqueur de l'UTMB s'est exprimé à ce sujet à l'AFP lors de sa récente venue aux Etoiles du sport à Tignes (Savoie).

"Clairement, j'ai envie de retourner sur la Hardrock. La faire dans un sens puis dans l'autre sens, ça a un côté un peu marrant. Le challenge est vraiment complet une fois que tu as réussi à la faire dans les deux sens", dit François D'Haene, qui ne prendra pas part à l'UTMB cette année.

Créée en 1992, la Hardrock 100 se court en juillet dans les montagnes du Colorado (Etats-Unis), au départ et à l'arrivée de Silverton, pour une boucle comprenant treize passages à 3700 m - avec un point culminant à 4280 m (Handies Peak) -, une course rude et effrénée dans un isolement quasi total, à travers forêts et rivières, et à laquelle seuls quelque 140 coureurs se frottent. La particularité de cette course est qu'elle se déroule dans un sens une année puis dans l'autre l'année suivante.

D'haene l'a remportée en 2021 en un temps record de 21h45, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. En 2022, il entend récidiver, cette fois dans le sens horaire. Seuls trois trailers dans l'histoire ont réussi: le tout premier vainqueur, l'Américain David Horton, son compatriote Karl Meltzer (5 victoires au total, entre 2001 et 2009) et Jornet (4 victoires à la suite, 2014-2017).

"Le record va trembler"

"C'est un environnement qu'on n'a pas dans les Alpes. Là-bas, au-dessus de 4000 mètres, t'es dans les alpages. En France, à 4000 mètres, t'es clairement sur les glaciers, dans la neige ! D'un point de vue physique, il y un truc d'adaptation qui est complètement différent. On est dans un environnement assez marrant, vraiment typique américain. Je fais aussi de l'ultra pour voyager, voir d'autres choses et là clairement on est dans le vif du sujet", souligne D'haene.

Le retour qui fait sens de François D'haene sur la Hardrock : "Le challenge est vraiment complet quand tu as réussi à la faire dans les deux sens"
©Shutterstock

Et le défi sera de taille face à la superstar de la montagne, Kilian Jornet, qui connaît parfaitement la Hardrock. Il détient le record dans le sens horaire (22h41 en 2014), celui qui sera appliqué cette année, avec des montées très courtes et raides et des descentes très roulantes.

"On sait que ça va aller vite, avec un Kilian et un François, le record va trembler. Et c'est un challenge hyper intéressant. Actuellement, il ne manque rien au palmarès de François, il n'y a pas de course qu'il n'a pas gagnée. Chaque année, il faut trouver un rebond, et le rebond il est là", son manager le manager Jean-Michel Faure Vincent

Le départ de la Hardrock 100 sera donné le 15 juillet à 6h00.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be