Courir, le remède le plus efficace pour retrouver le sourire

Un commentaire de Thibaut Hugé, réalisé dans le cadre de notre guide running 2022.

Courir, le remède le plus efficace pour retrouver le sourire
©IPM/Jeremy Bernard/Salomon

Et si la quête du bonheur passait par la course à pied ? Cela fera sans doute sourire ceux qui ne voient dans ce sport qu’un effort dépourvu de sens mais cela ne fait pourtant aucun doute pour tous ceux et celles qui chaussent régulièrement leurs baskets. Que le visage soit illuminé par le sourire lors d’une sortie relax entre amis ou marqué par l’effort d’une compétition, discutez avec n’importe quel coureur et vous découvrirez que cette notion de bonheur est omniprésente dans le lien qui l’unit avec une discipline qui demande pourtant du dépassement de soi, de la persévérance et de la régularité. Autant de principes contraignants qu’on n’imaginerait pas prendre du plaisir à déployer dans ce qui constitue pourtant un moment de détente et de loisir.

Mais qu’il s’agisse de celui qui n’a aucun objectif de performance ou de l’élite qui court après ses records, le plaisir est bel et bien le principal moteur d’une pratique qui n’a pas souffert, bien au contraire, des années Covid. C’est là l’un des principaux enseignements de la grande enquête que nous avons réalisée auprès des coureurs belges pour ce guide running 2022. Dix-neuf pratiquants sur vingt affirment que courir a un impact notable sur leur humeur au quotidien. En gros, si vous partez en tirant la tête, il y a de grandes chances que vous reveniez avec le sourire. Difficile de faire plus efficace comme remède, à tel point qu’on conseillerait bien de prescrire des séances de running aux personnes qui ont du mal à retrouver le sourire dans un contexte général bien compliqué.

A lire: notre enquête exclusive sur les habitudes des coureurs en Belgique

Cette quête du bonheur, on la retrouve d’ailleurs partout quand on parle de course à pied. À tous niveaux et pour toutes les pratiques. Un entraîneur ne pourra par exemple jamais tirer le meilleur d’un athlète s’il ne réserve pas une place importance à l’épanouissement de celui-ci à travers son sport. Et vous ne parviendrez pas non plus à garder une pratique régulière si vous ne courez pas pour les raisons qui vous font aimer ce sport. Ni à finir une épreuve et encore moins à la préparer. À tel point que lorsque vous choisissez un objectif, il est primordial que celui-ci évoque en vous une image de plaisir qui vous permettra de vous dépasser et de faire les inévitables sacrifices nécessaires à une préparation aboutie. L’ultra traileur belge Karel Sabbe, qui nous partage ses conseils dans ce guide, ne dit rien d’autre quand il avance qu’il faut avant tout prendre du plaisir dans son objectif, quand bien même celui-ci peut sembler démesuré, à l’instar de sa dernière traversée de la Via Alpina et ses 2650 kilomètres en l’espace de 30 jours.

Autre bonne nouvelle pour ceux qui n’auraient pas encore le sourire à l’idée de courir quelques kilomètres. Ce bonheur, il se propage également à travers la course à pied. En donnant le goût de la pratique à d’autres, en faisant découvrir ses traces favorites ou encore en partageant des moments forts sur un défi entre amis. C’est aussi ce que, modestement, nous avons tenté de faire à travers ce guide. Bonne lecture !

Courir, le remède le plus efficace pour retrouver le sourire
©IPM

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be