Produire en Europe : l’équation impossible pour les marques running? "Une paire de chaussures non fabriquée en Asie coûterait entre 50 et 300 % plus cher"

Rencontre avec Benoît Laval, l’homme que l’on retrouve derrière la marque de running française Raidlight.

Eric Verschueren
Produire en Europe : l’équation impossible pour les marques running? "Une paire de chaussures non fabriquée en Asie coûterait entre 50 et 300 % plus cher"
©D. R.
Benoît Laval, ingénieur textile de formation bientôt quinquagénaire, marié et père de deux enfants, est connu pour avoir lancé la marque Raidlight sur le marché du running en 1999. Athlète...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité