Première chaussure carbone et placer Kiprun parmi le top 5 des marques running: le virage élitiste pris par Decathlon

Avec Kiprun, l’enseigne française veut cibler la performance et intégrer le top 5 des marques les plus vendues au monde.

Première chaussure carbone et placer Kiprun parmi le top 5 des marques running: le virage élitiste pris par Decathlon
©Shutterstock/DH

L’image a la vie dure. Et traduit une certaine réalité. Les coureurs débutants, pas certains de continuer sur la durée, font leurs premiers achats dans le plus grand supermarché sportif du monde. Avant, en cas de coup de foudre avec la discipline, d’aller pousser les portes d’un magasin spécialisé pour s’équiper, presque comme des pros.

Ce schéma, Decathlon s’efforce de le casser. Pour garder ses apprentis athlètes et même séduire les champions. Après avoir grandi sur sa politique des prix bas, le géant français qui compte plus de 30 magasins en Belgique a pris un virage vers la performance. Sans le moindre complexe. Il y avait déjà Van Rysel, qui regroupe depuis 2019 ses meilleurs produits cyclistes, l’arrivée récente d’une figure telle que Gaël Monfils aux côtés de sa marque tennis Artengo, voici que Kiprun, un nom bien familier au sein de l’enseigne, vient s’affirmer en ce début d’année comme gamme running performance.

L’objectif est clair et ambitieux : intégrer le top 5 des marques running les plus vendues au monde aux côtés des géants du secteur, en franchissant la barre des 10 millions d’utilisateurs. Rien que cela.

Cette ambition passe par une révolution. Plus que la forme, Decathlon vise aussi la réforme en 2022. Avec une montée en gamme de certains produits, pour une hausse contrôlée des prix. Car, si l'objectif est désormais de faire aussi qualitatif que les autres acteurs, le tarif, lui, ne doit pas les égaler. "Nous devons rendre plus accessible le dépassement de soi pour faire en sorte qu'un maximum de coureurs puissent découvrir ce qu'est la fierté de mener à bien un objectif et avoir l'envie de recommencer", soulignait Anthony Dulieu, à la tête du projet Kiprun, lors du salon Run Expérience en prélude au marathon de Paris vendredi passé.

KD900X, sa première chaussure carbone

Résultat, Decathlon s’apprête à commercialiser sa première chaussure avec une plaque en fibre de carbone, la KD900X : 220 grammes sur la balance, une durabilité poussée à 1 000 km, un récent chrono de 1 h 03.08 au semi de Séville signé par son ambassadeur français Yoann Kowal et un prix de vente de 150 euros, là où la concurrence débute, au mieux, 30 euros plus cher.

Comme toutes les autres marques, Kiprun a profité de la révolution technologique en cours au niveau des mousses qui composent les semelles des chaussures pour faire un véritable bond en avant, qui se traduit notamment dans sa nouvelle chaussure performance grand public - la KS900 - par un look maximaliste pour un joli compromis entre confort et réactivité. Prix : 120 euros pour 265 grammes.

S’associer avec les meilleurs pour progresser

Habitué à développer sa gamme running en interne, Decathlon a, aussi ici, changé de logique en s’associant aux meilleurs pour monter en gamme. Avec des athlètes comme Amaury Paquet - le dernier vainqueur des 20 Km de Bruxelles - dans le cas de la Belgique. Mais aussi avec des acteurs réputés du marché. Comme Arkema, groupe chimique français qui a mis à disposition son savoir-faire déjà partagé avec d’autres marques pour proposer une mousse affichant un retour d’énergie record. Ou encore Coros, marque réputée pour la qualité de ses montres running outdoor et qui vient d’annoncer un partenariat avec Kilian Jornet, l’icône mondiale du trail. De cette dernière collaboration est née la première montre running qualitative de Decathlon qui devrait s’installer dans les pelotons, la Kiprun 500 by Coros. Le pari réussi d’offrir une montre multisports à la fois simple, efficace et affichant plus de 24 heures d’autonomie en activité pour - seulement - 139 euros.

Un virage élitiste, mais sans renier son ADN.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be