Echappée Belle Belledonne: Jérôme Vanderschaeghe s'impose sur les 84 km (6140 D+)

Le Stavelotain qui vit en Suisse a décroché une belle victoire sur une épreuve réputée pour sa difficulté.

E. V.
Echappée Belle Belledonne: Jérôme Vanderschaeghe s'impose sur les 84 km (6140 D+)
©Verschueren

De nombreux ultra-trails sont au menu du week-end, avec pas mal de Belges engagés.

Sur la difficile Echappée Belle, dans le massif de Belledonne (Alpes françaises), une excellente nouvelle est tombée ce samedi après-midi avec la victoire de Jérôme Vanderschaeghe sur la Traversée nord (84 km, 6140 D+, 468 partants).

Le Stavelotain, qui vit depuis plusieurs années dans les montagnes suisses, a fait toute la course en tête pour finalement s’imposer en 12h36.30, devant le Français Antoine Lamboy-Martin (14e de la célèbre Saintélyon l’an dernier), qui termine à 16 minutes de notre compatriote.

Pour Vanderschaeghe, qui n’avait encore couru qu’en Suisse cette année (2e du Jura Swiss trail en –mai dernier par exemple), voici une nouvelle très belle victoire relevante conquise à l’étranger, après son succès de l’an dernier sur les 60 kilomètres du Trail du Petit Saint Bernard.

De bon augure en tout cas avant la grosse pièce qu’il a mise à son programme 2022, à savoir la Diagonale des fous, soit son premier ultra comptant 100 miles.

<<< A lire aussi: Au coeur de l'Echappée Belle >>>

La 10e édition de l'Intégrale pour Jean-Marie Thevenard

Sur l'Intégrale, perturbée par des conditions météorologiques difficiles, Jean-Marie Thevenard a remporté la 10e édition en 23h51'36 devant Christophe Anselmo (24h34'23) et Matthieu Durand (26h11'21) en arrivant à Aiguebelle sur le coup de 4h50.

Pour Jean-Marie Thevenard, c'est une belle victoire au goût de revanche sur l'édition 2020 durant laquelle, en tête de course également, il avait dû abandonner à quelques kilomètres de l'arrivée. "Je suis très content, c'est un terrain que j'affectionne. C'est très sauvage, minéral, et très technique. Il faut regarder où on met les pieds, c'est un peu un jeu !"

Chez les filles, c'est la double championne de France de trail, Sarah Vieuille qui s'est imposée en 27h26.37 devant l'Espagnole Silvia Ainhoa Trigueros Garrote (30h11'59) et la Polonaise Marta Wenta (30h59'22). "J'avais peur de partir trop vite et de pas tenir. Mais j'ai géré, j'ai pris mon temps aux ravitos car on a eu des conditions très compliquées en début de course. Il fallait bien s'habiller et ne pas rester mouillée", indique celle qui a fini 6e au scratch. "C'était juste sensationnel, c'est une course magique ! Pour un premier ultra ça sera toujours gravé..."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be