Are Kalvo, l’homme qui déteste randonner : “Pourquoi vouloir être seul au monde et souhaiter le partager à tout prix ?”

Dans son livre Randonnée en enfer (éd. Glénat, 2022), l’écrivain norvégien explique avec humour pourquoi il déteste la randonnée. On découvre son interview drôle et acerbe dans le magazine Zatopek actuellement en kiosque.

Anouk Ramaekers (Zatopek Magazine)
Livre Randonnée en Enfer 2022
Le livre Randonnée en enfer déconstruit, avec une bonne dose d'humour, l'image positive qui entoure la randonnée et les activités en nature. ©Ed. Glénat/Shutterstock

”En Norvège, la randonnée en nature, c’est l’activité démocratique nationale. Tout le monde s’y adonne au point qu’il serait presque suspect de ne pas y consacrer ses vacances”, explique l’écrivain norvégien Are Kalvo dans le dernier numéro du magazine Zatopek.

Avec une densité très faible (14 habitants au km²), la Norvège propose en effet le plus merveilleux de tous les décors.

Seulement, tous les Norvégiens ne succombent pas aux charmes de cette activité. Are Kalvo fait partie de ceux qui résistent. Comment lui est venue l’idée de s’attaquer ainsi à la plus grande passion de ses compatriotes ? Nous lui avons posé la question.

Plus d’activités de longue durée et à l’étranger, toujours plus d’attrait pour les sentiers : Strava fait le bilan de l'année sportive 2022

”J’ai voulu un peu mieux connaître cette fameuse randonnée qui m’a volé de nombreux amis”, répond-il. “Autant de gens que je tenais pour sensés et que j’ai vu se mettre à marcher en forêt sans autre but que de se prendre en photos en haut d’une colline et de les publier sur Instagram avec, comme légende, la mention 'seul au monde'. Ça me semblait tellement étrange que je me suis dit que j’avais dû louper quelque chose en chemin.”

Allergique à certaines habitudes des randonneurs “modernes”

On comprend alors que ce n’est pas tant la randonnée en tant que telle qui l’exaspère que le prosélytisme des randonneurs. Certaines de leurs manies aussi ! Notamment celle de minimiser automatiquement les distances et les difficultés rencontrées.

”Quel est l’intérêt, quand on vous demande où se situe le prochain refuge, de répondre 'à deux pas' ou 'à une demi-heure de marche' alors que d’ici quelques centaines de mètres, il sera écrit noir sur blanc qu’il vous reste vingt kilomètres ?”

Cinq lieux pour s’évader en courant sans devoir aller au bout du monde

Are Kalvo soulève aussi d’autres aspects de cette activité qui lui semblent totalement dénués de sens comme de s’acheter des tonnes d’équipements pour se diriger en masse vers des endroits reculés afin de s’y sentir “proche de la nature” tout en espérant qu’il y ait du wifi pour le faire savoir à tous ses amis.

Dans cette interview, le Norvégien n’hésite pas à comparer la randonnée à une nouvelle religion. Et cela vaut évidemment pour les disciplines associées comme le trail.

Cette rencontre décapante nous questionne sur la nature véritable de nos passions sportives. A lire absolument !

Randonnée en enfer (Edition Glénat, 2022). 22 €

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...