Frédérick Hardenne avait déjà remporté la première édition du Challenge King of Confinement en avril dernier, réalisant 200 kilomètres et 29 boucles pour autant d'heures de course dans son village de Javingue. Battu par le duo Sylvain Lejeune - Benoît Badot lors de l'acte 2 à la fin mai, l'ultra traileur a remis les pendules à l'heure en ce début de semaine en poussant l'effort jusqu'à 45 boucles pour 294 kilomètres.

Pour rappel, le but du jeu, simple, est de parcourir une boucle de 6 à 7 kilomètres au départ et à l'arrivée d'un même lieu. Le tout en moins d'une heure. Et de répartir pour une nouvelle boucle à chaque heure pile.

Benoît Badot (Romedenne), parti dès samedi 18h, avait poussé l'effort jusqu'à 44 heures. Frédérick Hardenne, qui avait réalisé un tour de Wallonie de 1000 kilomètres en courant en 12 jours au cours du mois de juillet, a donc une nouvelle fois repoussé les limites dans un exercice qu'il maîtrise.

"Je suis vraiment fatigué", glissait-il ce matin dans une vidéo postée par son épouse, depuis Chamonix, son lieu de vacances où il a réalisé son nouvel exploit. "Je dois avouer que j'en ai fait un petit peu de trop ces derniers temps. Je vais prendre un peu de repos."

Et d'ajouter, en tant qu'initiateur de ce concept qui a suscité un bel enthousiasme, surtout lors de l'acte 2, au sein de la communauté des coureurs belges: "Ce n'est pas moi le plus important, c'est vous tous les participants."

Au total, quelque 240 personnes (pour 600 lors de l'acte 2) ont pris part à ces 3e édition du challenge King of Confinement. "Les sourires, le dépassement de soi et la générosité que j'ai vu dans les échanges sur les réseaux sociaux m'ont fait le plus grand plaisir. C'est la philosophie qu'on veut défendre à tout prix à travers ce challenge."

Chez les dames, c'est Wivine Michaux, avec 25 boucles et 157,5 km, qui s'est imposée.


>>> Les résultats <<<