Une ambiance de feu pour cette nouvelle édition du Beer Lovers' Marathon, qui mêle 42,195 km et quinze ravitaillements en bières sur le parcours. Certes, la météo était de la partie et comme la plupart des gens étaient déguisés sur le thème des années 90, certains ont eu très chaud et les ravitaillements étaient fort attendus.
On a eu droit à une version du BLM haute en couleurs avec, comme à chaque fois, un souci particulier des organisateurs pour offrir une course hi tech. Les sourires, teintés d'émerveillement, étaient légion et malgré les efforts fournis, tous les concurrents montraient une mine ravie. 
"Cette course est dingue..." entendait-on dans bien des langues différentes.

Sur le plan sportif, pour ceux qui venaient d'abord pour ça, c'est le Namurois, Sébastien Mahia qui a remporté l'épreuve, non sans mal avouait-il à l'arrivée. "Nous étions trois dans un mouchoir de poche pendant les 10 premiers kilomètres. J'ai attaqué dans les bois et j'ai pu distancer mes concurrents du jour. Au niveau de la nouvelle passerelle, on m'a mal aiguillé et j'ai perdu un kilomètre et mes deux adversaires sont revenus sur moi. Tout ça pour ça, ai-je pensé. Il a fallu que j'aille puiser bien loin dans mes ressources pour donner une nouvelle attaque dans les escaliers de Bueren."

Avec ce nouveau titre, Sébastien signe déjà sa 36e victoire de l'année. Jusqu'ici, il a remporté 5 éditions du BLM. La première lui a échappé. C'est un fidèle qui sera, à n'en pas douter, encore présent en 2023.

Nos photos du Beer Lover's Marathon