Cela devait arriver, même si cela ne réjouira pas nécessairement les amateurs de course à pied. Aujourd’hui, dans la collection running, il faut désormais composer avec… des masques.

Et vu le déconfinement progressif annoncé et les protocoles attendus pour les rassemblements de masse, cet accessoire pourrait bien devenir un indispensable des zones de départ et d’arrivée, mais aussi du premier kilomètre de course. La course à pied permettant par définition de prendre un bon bol d'air et de se changer les idées, on n’ose cependant imaginer qu’il s’impose comme un incontournable de toutes nos sorties.

C’est Salomon qui a tiré le premier, en annonçant ce week-end la commercialisation de deux nouveaux masques de protection conçus pour être portés par les athlètes d'endurance pendant l'entraînement et la compétition. L’un pour les températures plus chaudes (20 €) et l’autre pour les climats hivernaux (40 €).

"L’origine du projet vient d'une demande des athlètes pour un masque de sport qui pourrait les protéger de la propagation potentielle du virus COVID-19 tout en leur permettant de s'entraîner et de courir confortablement sans sacrifier leur performances", a indiqué Salomon, qui a développé ce produit avec son partenaire textile français, Chamatex. "Les points d’interrogation entourant les courses potentielles dans les mois à venir - y compris ce qui pourrait être requis du point de vue de la sécurité - et les attentes des sportifs qui s'entraînent a l’extérieur dans des zones à forte affluence ont conduit Salomon à entreprendre ce projet."

Dans les faits, le masque est conçu avec un maillage structurel qui crée une cavité au-dessus de la bouche, ce qui le rend plus confortable à respirer et empêche le matériau d'être aspiré dans la bouche et le nez lors de la respiration pendant l'activité. Fabriqués à partir de polyesters légers, les masques peuvent être lavés jusqu'à 60 degrés et ont été testés et éprouvés pour filtrer au moins 90% des particules de 3 µm conformément à UNS1 en France et CWA 17553: 2020 en Europe. Les cordons élastiques ajustables permettent à l'utilisateur de créer le bon ajustement.

La version hivernale du masque présente le même panneau de filtration autour du visage, associé à un cache-cou doux et respirant pour plus de chaleur. Une petite barre de nez en silicone est aussi présente pour empêcher l'humidité de monter et d'embuer les lunettes.

© Salomon