La troisième édition de la Verticale de la tour Eiffel a lieu ce jeudi. Avec deux Belges au départ

Un défi long de 1.665 marches et de 279 mètres d’ascension verticale, le tout dans un décor de rêve. Voilà ce qui attend les 128 participants, issus d’une vingtaine de pays, ce jeudi soir (à partir de 20h15) à la troisième édition de la Verticale de la tour Eiffel. Parmi eux, Stéphane Peycker et Nicolas Dewalque, deux chanceux Bruxellois qui ont été sélectionnés pour un événement qui sera retransmis en direct sur Eurosport 2. Le principe, simple, est celui du contre-la-montre. Le coureur qui prendra le moins de temps pour gravir les trois étages de la Dame de fer sera déclaré vainqueur. À ce petit jeu, le Polonais Piotr Lobodzinski semble être le plus à l’aise. Triple champion du monde du Vertical World Circuit, il a gagné les deux premières éditions à Paris en établissant pour meilleur chrono en 2016 un temps de 7 min et 48 s.

Stéphane Peycker
© D.R.
Stéphane Peycker, dont le nom est sorti d’un tirage au sort désignant 78 chanceux athlètes amateurs en décembre dernier, est loin d’envisager pareille prouesse. À 42 ans, celui qui est plutôt habitué à s’aligner sur des marathons est là pour profiter de l’événement. "Ça reste un lieu mythique… Je suis vraiment heureux d’en être", commente-t-il. "J’appréhende également un peu. Je n’ai pris part qu’à une seule course de ce type, au Sheraton à Bruxelles. Et ici, il faudra en plus gérer le vide."

Nicolas Dewalque, dont nous vous avons déjà relaté les exploits dans ces colonnes précédemment, a quant à lui reçu une des dix wild-card attribuées par l’organisation. Athlète déficient visuel âgé de 29 ans, il s’essaye désormais à la course d’escaliers et aura pour but, à Paris, de "rejoindre le sommet aussi vite que possible".

Infos:  verticaletoureiffel.fr