Original: la Belgique, ce plat pays, accueillera ce samedi une compétition inédite, à savoir un "Kilomètre vertical".

Relief oblige, des aménagements ont dû être apportés au déroulement traditionnel de ce type de course où des coureurs trouvent les 1000 mètres de D+ d'un tenant, sur un parcours généralement compris entre 5 et 6 km.

Ici, les candidats devront faire trois fois une côte de 335 mètres de D+ pour une longueur de 4200 mètres environ (8% de pourcentage moyen).

"Entre les coups, ils redescendront à leur aise et récupèreront encore un peu avec 1h15 entre chaque départ", explique Pierre Leclercq, organisateur. "Cela fera un effort particulier, à gérer. Il sera violent, mais aussi traumatisant pour les muscles, avec ces deux descentes à faire."

La course (départ donné Quartier Lohan n°1, à La Roche) a été limitée à 100 coureurs. Une soixantaine de dossards sont déjà partis avant la fermeture des inscriptions vendredi soir.

 Quelques beaux noms seront présents, avec notamment un beau match chez les hommes entre un pistier (Pierre-Antoine Balhan), deux traileurs (Carabin et Deneffe) et un marathonien (Ludwid Lefebvre).

Chez les femmes, la victoire se jouera entre Sarah Balancier, Marie Coosemans et Camille Compère.

>>> Les dernières inscriptions ici