En l'absence de compétitions, une course au format particulier a eu lieu ce week-end chez nous

Confinement et annulation de toutes les épreuves rendent ce printemps bien particulier pour la famille des coureurs habitués à accumuler les kilomètres tout au long de l'année. Les initiatives, parfois loufouques et même discutables, naissent un peu partout dans l'esprit d'ultra traileurs n'ayant pas l'habitude de devoir rester en cage.

On soulignera l'esprit du "Dernier Confiné Debout", épreuve imaginée par Frédérick Hardenne et qui s'est tenue entre dimanche et ce lundi midi. Elle a réuni une bonne centaine de participants (dont une vingtaine de dames) depuis dimanche 10 heures, chacun sur son propre parcours, dans l'esprit d'une course à élimination comme le "Dernier Homme Debout" qui se tient chaque année à Andenne.

Le but était, pour chacun, de parcourir une boucle de 6 à 7 kilomètres en partant de son domicile. Et d'y revenir dans les 60 minutes afin de pouvoir prendre part à un nouveau départ à l'heure pile suivante. Via un groupe facebook, les nouvelles de l'avancement de chacun étaient partagées, afin de se situer dans sa progression par rapport aux autres.

La compétition n'était ici pas l'essentiel pour cette communauté de sportifs qui, pour rappel, a l'habitude des efforts d'endurance extrême. Avec, dans l'ensemble, un grand esprit de respect par rapport aux mesures de bon sens imposées vu les circonstances. .

A ce petit jeu, c'est Céline Masson (Beauraing et coachée par... Frédérick Hardenne) qui est allée le plus loin chez les dames, bouclant 20 tours, soit 135,9 km en 20 heures.

Frédérick Hardenne, dernier coureur en lice, a poussé le défi encore un peu plus loin, dépassant le cap des 24 heures de course. Au final, il a couru durant 29 heures, pour franchir la barre des 200 bornes. 

"La fatigue musculaire et articulaire commence à s'installer", confiait-il avant de s'élancer après la pause de 12h. "Je fais encore un tour et on voit. Un 2e tour si ça va. Et encore un ultime si les deux premiers se sont bien passés. Et après je clôture l'aventure..."