Jake Smith, 22 ans, est un coureur britannique d'un excellent niveau. Pour preuve, il peut se vanter d'un record en 28.50 sur 10 km ou encore de 1h00.31 sur semi-marathon.

En 2020, il avait notamment pris part aux Championnats du monde de semi-marathon (18e) alors que, un an plus tôt, il avait terminé 8e des Championnats d'Europe U23 d'athlétisme en Suède sur 10000 mètres.

Ce week-end, Jake Smith était en lice au Cheshire Marathon (nord ouest de l'Angleterre), une épreuve qualificative pour les Jeux de Tokyo réservée aux élites, sur laquelle étaient alignés un peu plus de 150 participants. Il ne figurait pas du tout parmi les favoris. Car il n'avait jamais bouclé un marathon en compétition mais aussi et surtout car il avait été chargé par l'organisation du job de meneur d'allure, comme on en voit souvent sur les organisations de masse. Sa mission: donner le tempo jusqu'au 25e kilomètre de la course.

Mais comme il se sentait bien, Jake Smith a décidé de poursuivre son effort au-delà du 25e km. Avec au final un succès en 2h11.00 à une allure moyenne de 3.06 minutes par kilomètre et un minimum olympique à la clé.

"Je devais juste donner le rythme. Je n'avais donc qu'un seul gel énergétique avec moi. Peut-être que j'en prendrai plus la prochaine fois...", a-t-il commenté à l'issue de cette performance au contexte pour le moins insolite lors de la publication de sa performance sur le réseau social des sportifs Strava.