Salomon a annoncé pour le printemps 2021 la commercialisation de l’Index.01, une chaussure de running "haute performance conçue pour être recyclée" selon son descriptif. Objectif de cette innovation: "réduire le gaspillage grâce au principe de circularité tout en offrant une paire de qualité".

Il s’agira d’un modèle épuré destiné aux entraînements quotidiens sur bitume, affichant 285 grammes et un drop de 9 mm.

En 2019, Adidas avait, de son côté, déjà dévoilé la sortie annoncée pour 2021 de la ‘Futurecraft.Loop', là aussi une chaussure de running performante et 100% recyclable qui, une fois usée, pourra être renvoyée au fabricant qui la recyclera pour produire une nouvelle paire,

La construction

Fin 2019 également, on se souvient que Salomon avait dévoilé un nouveau concept de chaussure 100 % TPU (polyuréthane thermoplastique). L’idée était de créer une chaussure qui puisse, une fois usée, être entièrement réduite en petits morceaux et réutilisée dans la fabrication d’une chaussure de ski alpin Salomon. C’est ce concept qui a inspiré la nouvelle Index.01.

La principale difficulté pour Salomon fut de trouver, pour le bloc semelle de l’Index.01 une matière à la fois recyclable et capable d’offrir le niveau d’absorption des chocs et de rebond indispensable en running sur route. La solution : une mousse appelée Infiniride, à base de TPU auquel on injecte de l’azote et que l’on peut broyer et recycler une fois que la chaussure arrive en fin de vie. Pour minimiser la contamination des matières, la tige et le bloc semelle sont reliés à l’aide d’une colle à base d’eau.

© Salomon

"Nous avons d’abord dû construire une chaussure à l’aide de seulement deux matières qui pourraient ensuite être séparées et recyclées", explique Olivier Mouzin, directeur du programme de durabilité des chaussures Salomon. "Nous devions également nous assurer que ces matières nous permettaient de créer une chaussure conforme à nos exigences en termes de fit, de performance et de durabilité pour la pratique quotidienne du running sur route."

Le recyclage

Pour entamer le processus de recyclage, les propriétaires de l’Index.01 pourront simplement se rendre sur le portail de la marque d'Annecy et imprimer une étiquette d’expédition afin de renvoyer gratuitement les chaussures au centre de collecte le plus proche. Ce sera le premier pas de l’Index.01 vers sa nouvelle vie.

Afin de réduire l’impact lié aux transports, des centres de collecte seront disponibles en Europe, en Amérique du Nord et en Asie/Pacifique. Les chaussures y seront lavées et désassemblées, puis chaque matière sera expédiée pour être recyclée localement. Les matières issues des blocs semelles recyclés en Europe seront utilisées pour fabriquer de nouvelles chaussures de ski Salomon dès la saison d’hiver 2022. La tige en polyester sera également broyée, puis transformée en fil et utilisée pour tisser de nouvelles matières.

"Si l’on veut que le système soit durable, il est important que la collecte des chaussures usagées soit cohérente", explique Olivier Mouzin. "Nous ne voulons pas qu’elles parcourent toute la planète. C’est pourquoi la première étape consistait à établir des centres de collecte dans chaque région. De là, nous avons dû trouver des partenaires locaux capables de recycler les matières usagées. Salomon peut recycler le TPU en Europe et avec nos usines partenaires en Asie, mais nous avons dû trouver des solutions pour le polyester, ainsi que pour le TPU en Amérique du Nord."