Comme annoncé au début du mois, inov-8 a présenté ce mercredi la première chaussure de course à pied avec une mousse composée de graphène, intitulée G-Fly. Cette annonce arrive trois ans après que la marque britannique ait mis sur le marché la première paire avec une semelle à base de ce matériau considéré comme le plus solide au monde (200 fois plus résistant que l’acier), mais qui se caractérise également par sa finesse et sa grande flexibilité.

Cette chaussure, portant le nom de Trailfly Ultra G 300 Max, est conçue pour les coureurs d’ultra. Logique vu la capacité du matériau à améliorer la résistance.

Mais les tests réalisés et communiqués par inov-8 indiquent également que cette nouvelle mousse offre un retour d’énergie amélioré de 25%, en plus de l’amélioration de sa résistante à l’usure par compression. Au final, la promesse est le maintien d’un meilleur niveau de rebond et de confort sous le pied sur la durée d’un long effort comme un ultra.

"Cela aide les coureurs à maintenir une vitesse plus rapide sur de plus grandes distances, à aider leurs pieds à se sentir plus frais plus longtemps et à prolonger la durée de vie de leurs chaussures", a indiqué la marque lors de la présentation officielle de sa nouvelle chaussure qui sera mise en vente à partir du 8 avril au prix de 190 €.

Inov-8, qui fait de l’innovation son ADN et qui demeure le seul acteur à utiliser le graphène dans ses chaussures, va ici à l'encontre de la tendance des marques à proposer une plaque en fibre de carbone dans la semelle. La solidité du graphène permet à la marque d’affirmer que la technologie double la longévité qui est habituellement de mise pour une chaussure de l’industrie running tout en permettant de garder de réelles sensations de dynamisme et de contact avec le sol tout au long de l'effort.

La TraiFly Ultra G 300 Max affiche 300 grammes sur la balance, pour un drop de 6 mm.

© inov-8