Le Gaoligong by UTMB, qui devait clôturer en décembre la saison 2020 de l'Ultra-Trail World Tour, n'aura pas lieu, au même titre que 100 Miles of Istria, Trans Jeju, Penyagolosa Trails HG, Salomon Cappadocia Ultra-Trail, Ultra-Trail Australia, Patagonia Run et Ultra-Trail Cape Town plus tôt dans l'année. Le circuit Ultra-Trail World Tour aura tout de même réussi à réunir 7 épreuves en Europe, en Asie, en Russie et aux Etats-Unis cette année, dont une dernière manche qui débute aux Etats-Unis.

Après l'Ultra-Trail Ninghai en Chine, c'est en effet au tour de la Javelina Jundred, en Arizona, de rassembler la communauté UTWT pour la dernière épreuve de la saison. Avec la mise en place d'un dispositif sanitaire spécifique, le directeur de course a obtenu le feu vert des autorités pour accueillir 540 coureurs durant le week-end d'Halloween, du 29 octobre au 1er novembre.

"Afin de se conformer aux réglementations locales, nous avons réduit la capacité d'accueil et augmenté la durée de l'épreuve", explique le directeur de course, Jamil Coury. "Au lieu d'accueillir tous les coureurs le samedi matin, nous organisons des départs par vagues dès le jeudi soir et cela jusqu'au dimanche. En temps normal, nous avons près de 20 pays représentés, mais en raison des restrictions en vigueur, nous accueillons essentiellement des participants américains. Autres mesures fortes, il ne pourra pas y avoir plus de 200 coureurs en même temps sur le parcours et ils réaliseront chaque boucle dans le sens des aiguilles d'une montre au lieu de changer à chaque tour."

La Javelina Jundred se déroule dans le parc régional de McDowell Mountain, en Arizona, avec ses reliefs montagneux du désert de Sonoran et de grands cactus saguaros qui dessinent le paysage. Le parcours est vallonné et ne comporte pas de longues ascensions, ce qui en fait un terrain idéal pour mener une course rapide. A noter que les participants ont 30 heures pour terminer l'épreuve qui comporte 5 boucles de 32 km chacune.

Plusieurs athlètes américains ont fait le déplacement, tels que Tim Tollefson - deux fois 3e de l'UTMB, et Nick Coury, qui a participé deux fois aux 24 heures sous le drapeau américain.

Chez les femmes, Camille Herron, qui détient le record du monde des 24 heures et du 100 miles, vient pour la première fois sur la Javelina. Elle retrouve sa compatriote Nicole Bitter, qui a elle aussi de solides références sur 100 miles avec plusieurs top 10 sur la Western States 100.

S'ils veulent rentrer dans l'histoire de la course, les coureurs devront améliorer le chrono de Patrick Reagan (13h01:14) et celui de Devon Yanko (14h52). Les athlètes devront composer avec la température qui avoisinera les 29 degrés le jour de la course.

www.ultratrail-worldtour.com