Le Gantois avait réussi à être le dernier homme debout de la mythique course américaine pour sa première participation l'année dernière

Il n'y aura pas de Barkley pour Karel Sabbe cette année. Le Gantois, qui avait marqué les esprits voici un an en étant le dernier rescapé pour sa première participation, a confirmé ce week-end que, vu les circonstances, il lui serait impossible de s'y rendre.

Si Karel Sabbe n'avait pu nous confirmer officiellement sa participation lors d'un long entretien accordé voici peu, il ne faisait aucun doute que le jeune papa avait pu bénéficier d'un dossard pour cette édition. Pour rappel, seuls quarante ultra traileurs à travers le monde peuvent chaque année prétendre à participer à cette course à élimination qui a lieu à Trail Heads, dans le Tennessee, imaginée par Lazarus Lake et qui totalise cinq boucles à boucler chacune en moins de 12 heures pour une longueur approximative totale de 160 km et un dénivelé positif de 18 000 mètres. Seuls 15 coureurs ont réussi à boucler l'épreuve depuis sa création en 1986

"La bataille difficile pour atteindre les États-Unis est devenue plus difficile que l'ascension de Rat Jaw (NdlR: l'un des passages les plus difficiles et inhospitaliers de la Barkley)", indiquait Karel Sabbe ce samedi. "C'est avec une immense douleur au cœur que je ne dois accepter que je pourrai pas m'aligner sur la Barkley cette année. Même si j'avais le sentiment que ce serait mon année, cela ne se produira pas. Je vais maintenant prendre du temps pour moi et mes proches et me concentrer sur de nouvelles aventures."