Running

L'affiche de la 46e édition de Sierre-Zinal, l'une des courses de montagne les plus réputées au monde, était énorme. Kilian Jornet (6 fois vainqueur) face à l'Américain Wim Walmsley (1h04' sur semi, un des tout meilleurs traileurs au monde), l'Italien Davide Magnini (22 ans, vainqueur cette année du marathon du Mont Blanc et de la Dolomites Skyrace)...

Au menu: 31 kilomètres, 5200 participants, 2200 mètres de montée, 1100 en descente, à faire entre Sierre (570 mètres) et Zinal (1100).

L'Espagnol a de suite mis son empreinte de fer sur la course, passant au premier pointage avec deux minutes d'avance (47'10 contre 49'16) sur l'Erythréen Manu Petro, champion du monde de course de montagne en 2012, vainqueur de l'édition 2016 de Sierre-Zinal. Walmsley passait pour sa part 4e à plus de 3 minutes.

La suite? Toujours un superbe solo avec un Jornet (31 ans) qui montrait clairement au monde du trail qu'il restait le patron, creusant les écarts sur tout le monde, excepté Manu Petro qui restait dans les mêmes eaux.

Au final, Jornet terminait en 2h25'35. Soit un nouveau record de l'épreuve venant gommer celui établi en 2003 par le Néo-Zélandais Jonathan Wyatt (2h29:12) sur ce parcours qui n'a jamais changé d'un iota depuis sa création. Deuxième Manu Petro à 56 secondes. (EV)