Nouveau défi pour Karel Sabbe. Début juillet, l’ultra traileur gantois s’élancera à travers les Alpes, depuis Trieste en Italie, pour la traversée de la Via Alpina, célèbre chemin de randonnée long de 2650 km pour 170000 mètres de dénivelé positif et qui passe par la Slovénie, l’Autriche, la Suisse, le Liechtenstein, l’Allemagne et la France pour finir à Monaco.

Celui qui est déjà détenteur des records de traversée sur l’Appalachian Trail (3510 km) et le Pacific Crest Trail (3500 km) tentera d’accrocher un nouveau record à son palmarès en améliorant la marque fixée à 44 jours et 9 heures par le Français Guillaume Arthus.

"Des aventures comme celles-là seront toujours plus spéciales pour moi que tout le reste", souligne celui qui a décroché à l’automne dernier le titre mondial avec la Belgique de course par élimination lors de la Big Dog’s Backyard Ultra World Championship. "C’est ce genre d’aventure qui me fait rêver. C’est un mois dans la montagne, avec des amis… C’est une expérience incroyable. J’espère vraiment que je pourrai mener ce défi à bien", nous confiait-il voici peu alors que le contexte était encore incertain.

"Je sais que ce genre de défi est très dur. Mais mon esprit est prêt pour cela et je l’accepte. Lors du Pacific Crest Trail (PCT), je me souviens ô combien c’était difficile. J’ai combattu la douleur et la fatigue pour mener à bien mon projet. Avec les années, j’ai mentalement appris à apprécier cette difficulté, car cela me permet de vivre d’énormes émotions en retour, des choses que j’adore et que je ne pourrais pas vivre sans ce dépassement."

Pour ce défi, Karel Sabbe emmènera notamment dans ses valines une dizaine de paires de chaussures, qu’il utilisera en alternance au cours de son périple.