C’est le nouvel appareil à la mode dans le monde du sport. Les pistolets de massage se font omniprésents et on voit même certains traileurs les embarquer dans leur valise quand ils se rendent sur des courses. Plus facile à mettre en place que l’électrostimulation et plus "fun" que les rouleaux de massage, leur cote de popularité semble grimper en flèche. Quitte à délaisser le simple et efficace détour par un petit bain d’eau froide en guise de récupération.

Mais qu’est-ce qu’un pistolet de massage ? En fait, cet appareil a pour objectif de simuler l’effet d’un massage par la répétition de vibrations à moyennes ou hautes fréquences sur les muscles. Stimulation de la circulation sanguine au profit d’une meilleure récupération ou réveil des muscles profonds pour un échauffement parfait, les promesses sont hautes pour le sportif, que ce soit avant ou après l’effort.

A côté des références américaines comme le Theragun ou l’Hypervolt mais aussi de la multitude de références venues d’Asie et proposées à bas prix sur internet, la marque française Jolt essaye de se faire une place sur ce marché en pleine croissance, entre effet de mode et réelles avancées pour les sportifs (voire réactions ci-dessous).

© Jolt

Pour les adaptes, ce pistolet Jolt a en tout cas quelques atouts pour lui. Comme son prix inférieur aux références US (179 €) pour une excellente qualité générale. Citons, par exemple, une prise en main facile, une batterie de qualité (7 heures en continu) ou encore 20 vitesses et six têtes de massage différentes (dont 4 réellement utiles pour ceux qui pratiquent la course à pied). Mais aussi peu de bruit et un poids léger, ce qui lui permet d’être utilisé et emmené un peu partout où on le souhaite. A l’usage, c’est donc une belle surprise. Par contre, on aurait aimé plus d’informations sans devoir fouiller sur le site internet dédié quant à la façon dont il peut être utilisé afin d’éviter de faire d’éventuelles bêtises en forçant la dose ou en agissant de façon inefficace.

Mais en tant que passionné de course à pied préférant demander conseil à son médecin ou filer chez son kiné en cas de bobo trop persistant, on a surtout voulu en savoir plus sur ce qui se cachait derrière ces pistolets de massage en interrogeant Emile Vucko, patron de la marque Jolt.

Emile Vucko, comment en êtes-vous arrivé à vouloir proposer ce produit sur le marché ?

"Je suis un passionné de sport, expert en e-commerce. Après avoir découvert l’existence des pistolets de massage, nous avons voulu proposer le nôtre. Un pistolet qui aurait les caractéristiques des modèles les plus prisés tout en ayant un prix plus démocratiques. C’est comme ça qu’est né Jolt fin 2019."

A qui est destiné ce pistolet ? A Monsieur et Madame Tout-le-Monde ou aux pros de la santé ?

"A la base, l’objectif était de cibler les particuliers. Cet outil permet de soulager et d’aider pas mal de sportifs face à leurs petits tracas physiques du quotidien. Mais on se rend compte aussi que beaucoup de kinésithérapeutes ou ostéopathes achètent notre pistolet. Certains nous disent que c’est moins fatigant et aussi efficace que de faire un massage avec leurs mains. On remarque aussi que beaucoup de sportifs sollicitant le bas du corps, comme ceux qui font de la course à pied et du trail, affectionnent particulièrement l’usage de ces pistolets"

On est ici dans de la thérapie ou le confort ?

"Notre volonté n’est pas de nous substituer aux médecins ou aux kinés, bien sûr. Nous proposons un produit qui vise avant tout à aider à la récupération et à la relaxation à travers un massage efficace et facile. Cela peut aussi aider dans le cas de certaines douleurs articulaires. Mais ce n’est pas un outil dit thérapeutique mais bien de prévention et de récupération. Et la facilité avec lequel il peut être utilisé est un gros point fort par rapport à ce que peut demander un massage classique. D’ailleurs, on ambitionne de proposer un pistolet encore plus compact à l’avenir."

© Jolt


Ce qu’ils pensent des pistolets de massage

Vincent Siringo – Athlète, champion de Belgique 2020 de trail longue distance

"Rien ne remplacera jamais un kiné, qui maîtrise son sujet et sait ce qu’il fait. Par contre, ce type de pistolet peut, à mon sens, aider dans la revalidation/récupération. Par exemple, je vais une fois par semaine de façon préventive chez le kiné et, en fin de séance, il utilise encore ce type de pistolet pour relâcher complètement mes muscles. J’ai aussi cet outil chez moi et je trouve ça sympa. Quand j’ai quelques courbatures, comme à mes mollets après une séance sur la piste, c’est facile de faire 5 minutes de massage après l’effort pour aider à la récupération. Evidemment, il faut savoir l’utiliser et le doser correctement. Ne pas toujours vouloir le faire à fond, sans quoi on fait plus de mal que de bien. Je l’utilise donc surtout en récupération, par exemple au lendemain d’une séance de kiné et au même titre que je peux utiliser un rouleau de massage. Je ne vais pas dire que cela fait de moi un meilleur athlète mais tous les petits détails qui peuvent aider à être forme sont toujours bon à prendre."

Cédric Hautrive – Médecin du Sport

"Par rapport à la récupération, ce type de pistolet de massage peut jouer un rôle sur le relâchement musculaire, c'est certain! Mais j’appelle cependant à la prudence. Car pour obtenir un effet bénéfique, il est important de savoir correctement utiliser et doser ce type d’appareil. Et le faire sur les bons muscles également. Il faut donc toujours être prudent et ne pas faire n’importe quoi. D’autant qu’aucune étude scientifique n’existe actuellement pour quantifier – ou pas - les bénéfices de ces appareils."

Andrea Braga – Kinésithérapeute/Préparateur physique et ultra-traileur

"Pour moi, c’est avant tout un effet de mode, à l’instar des bottes de compression. Oui, cela peut être relaxant, voire agréable. Mais en tant que kinésithérapeute, je ne vois pas de réel intérêt à l’usage d’un pistolet de massage. Cela crée tout au plus un réflexe myotatique, qui est cette contraction involontaire visant à préserver les articulations des traumatismes (NdlR : comme lorsqu’un médecin effectue une légère percussion de la rotule qui entraîne l’extension de la jambe). Le meilleur moyen pour une récupération optimale reste l’immersion dans l’eau froide après un effort traumatisant. Attention aussi à l’auto-médication. Ce pistolet de massage n’a pas fonction à remplacer un traitement par ondes de choc par exemple, où la tête doit être plus dure que le muscle pour provoquer un effet."