Six étapes, dont une de 86 km, à travers le désert marocain pour un total de 250 kilomètres en sept jours. Voilà le défi proposé aux quelque 2000 participants de la 36e édition du Marathon des Sables qui se déroule jusqu'à dimanche.

Le format plaît aux Belges. Ils sont encore une quarantaine à avoir rejoint le Maroc cette année pour vivre une expérience tant humaine que sportive sur cette épreuve en complète autonomie alimentaire. Parmi eux, Cédric Steisel. A 64 ans, cet habitant de Lubbeek, près de Louvain, est un habitué des lieux. C'est la 4e fois que Cédric Steisel participe au Marathon des Sables. Mais, cette fois, il a réussi à convaincre sa famille. Entouré de ses enfants ou compagnons de ceux-ci, ils sont six au total à partager l'expérience.

"Nous vivons ensemble un défi familial", indiquait Cédric Steisel avant de s'élancer pour l'étape longue, suivi par ses deux de ses filles, Charlotte et Valentine, qui vit en Australie, mais également par son fils Quentin, qui lui habite à Marseille. A ce groupe se sont également joints la copine de Valentine ainsi que Charles, le mari de sa fille aînée. "Voici cinq ans, j'avais déjà réussi à convaincre Charlotte de le faire avec moi, ainsi que ma compagne. C'est donc la 2e fois que je peux partager avec la famille cette formidable expérience."

"Voici 5 ans, mon père nous avait proposé de le faire tous ensemble", ajoute Charlotte Steisel, qui avoue pleurer, à la fois de fatigue et de fierté, à l'arrivée de chaque étape. "Mais il n'y a que moi qui avait dit oui (rires). Quand je suis rentrée du Maroc, ils se sont rendu compte que c'était quand même faisable. Car je n'étais pas du tout sportive à l'époque et je ne m'étais entraînée que dans l'optique de ce Marathon des Sables. Cinq ans plus tard, on est ici au Maroc, tous les six."

Le défi familial se mue également en défi sportif personnel parfois difficile à surmonter. "Je me demande parfois pourquoi je suis en train de faire ça alors que j'ai déjà vécu cette expérience il y a cinq ans", ajoute Charlotte, 38 ans. "La tempête de sable qu'on a connu ce mardi, ce fut par exemple vraiment des conditions atroces. Je n'ai pas l'impression d'avoir dû subir des moments aussi difficiles il y a cinq ans. Mais je suis aujourd'hui mieux préparée. Au final, je pense que ça ne pourra pas être plus difficile que ce que j'avais connu en 2017."

A noter que Quentin Steisel est actuellement classé 137e du Marathon des Sables, juste devant son paternel Cédric (139e).

<<< Le marathon des Sables en direct >>>

© Cimbaly

A signaler la 8e place actuelle de Gert Jan Timmerman.

  • Les Belges dans le top 100: 31e Jental Van Rijn, 56. Guillaume Caeymaex, 57e Tom De Gelfer. 69. Benjamin Reichman. 96. Anton Vogeleer.