11 coureurs sont descendus sous les 2h07' fin de semaine dernière sur le marathon de Dubaï. 

Seize secondes d'écart entre le vainqueur (l’éthiopien Olika Adugna Bikila, néophyte sur la distance, en 2h06'15) et le dixième (son compatriote Zewudu Hailu Bekele). Un truc de fous. A titre de comparaison, en 2019, sur l'ensemble des courses sur l'année, "seuls" 55 athlètes sont parvenus à faire 2h06'31 ou moins sur marathon, contre 10 à Dubaï...

Le vainqueur est donc un inconnu sur la distance. Jusqu'ici, on avait surtout relevé une cinquième place lors des Mondiaux juniors de 2018 sur 10.000 mètres (Tampere, Finlande). Et un chrono de 1h01'43 sur semi datant de fin 2018 à Boulogne-Billancourt (Fra).

En attendant, à lui la prime de 100.000 dollars promise au vainqueur. Une belle somme qui, en cas de record du monde, aurait été de 250.000 dollars.