Tenacity : 144 km de course à pied, 33 km à la nage (distance minimale de la traversée de la Manche), 290 km à vélo. Tel est l’incroyable défi qu’a relevé Arnaud de Meester. Parti vendredi, sur le coup de 10h, de Villers-la-Ville où il a quitté les magnifiques ruines de la célèbre Abbaye brabançonne, l’ultra-triathlète bruxellois est arrivé ce dimanche, aux alentours de 23h30, à Knokke, après un crochet par Robertville, en province de Liège. Plus de 60 heures d’efforts, de jour comme de nuit, encouragé par toute son équipe !

Sous un ciel nuageux et des rayons de soleil alternant avec quelques gouttes de pluie, Arnaud a toujours affiché un excellent moral pendant la journée de vendredi, avalant les kilomètres, mais prenant également le soin de s’arrêter pour entretenir la mécanique. Alors qu’il espérait arriver à Robertville vers six heures du matin, samedi, la fin de son parcours s’est révélée épique. Déjà...

La tombée de la nuit, les orages et un parcours vallonné l’ont contraint à courir quelques heures de plus que prévu, mais il est arrivé à bon port. Au bout de 23h45 ! Le temps de se reposer un peu, Arnaud de Meester a plongé, à 13h15, dans le lac de Robertville pour 33 km de natation, qu’il a bouclés à 23h30, après donc 10h15 d’efforts. Et la nuit (?) fut courte pour l’ultra-triathlète, contraint à l’abandon l’an dernier sur l’Enduroman, alors qu’il était à quelques kilomètres de la côte française, mais repoussé vers le large par la marée. Un rêve inachevé sur cette épreuve, dont le record a été amélioré d’une heure, début août, par le Français Lionel Jourdan.

Aucun doute qu’Arnaud y aura pensé en sortant de l’eau… Mais pas le temps de s’appesantir ! Ce dimanche, à 4h15, le Bruxellois a enfourché son vélo pour une dernière ligne droite de 290 km afin de relever ce défi, appelé Tenacity, un ultra-triathlon "made in Belgium by a Belgian" (sic). Et il a réussi !

Malgré la pluie qui l’a copieusement arrosé sur le dernier tiers de son parcours à vélo, Arnaud de Meester a tenu bon jusqu’à Knokke, relevant un extraordinaire défi et, quelque part, effaçant sa désillusion née de son abandon sur l’Enduroman. Avec Tenacity, une nouvelle épreuve est née.

Avis aux amateurs dès l'année prochaine…