Running La Vantage M, nouvelle montre multisports milieu de gamme de Polar, ne fait pas dans la fantaisie mais, au prix proposé, tient ses promesses.

Polar a fait un retour remarqué à l’automne 2018 en lançant sa nouvelle génération de montres : les Polar Vantage V et M. Si la première vise le haut de gamme et aura sans doute du mal à se faire une place au soleil face à la concurrence sur ce secteur, la Vantage M apporte un vent de fraîcheur au sein des montres multisports milieu de gamme. Autonomie, look et fonctionnalités sont au rendez-vous du test que nous avons pu effectuer, à mettre en balance avec un prix de 279 €. La montre, qui succède chez Polar aux M400 et M430, est donc en concurrence avec des modèles comme la Forerunner 235 de chez Garmin ou encore la gamme Suunto Spartan Trainer.

Polar passe au rond

Au niveau du look, Polar, avec sa nouvelle gamme, a fait le choix de l’écran rond. S’il y a une légère perte d’espace utile, cela ne pose aucun souci de lisibilité. Les données, en couleurs, sont présentées de façon simple mais efficace. Pas d’écran tactile (contrairement à la V) mais une prise en main rapide par l’intermédiaire des cinq boutons. Sa légèreté (45 grammes) étonne à la première utilisation, même si on aurait aimé un bracelet (qui est interchangeable) un peu moins rigide.

Au rayon des nouveautés, la principale vient du capteur cardio. Les Led vertes et rouges sont nombreuses, en plus de quatre électrodes métalliques. Mais le résultat est étonnant. Là où avait l’habitude sur d’autres modèles d’avoir des données très peu fiables lors de séances à haute intensité ou lors d’intervalles, ce n’est ici pas le cas. Cela ne remplace pas totalement la ceinture cardio, mais le pas en avant fait par Polar est à souligner. D’autant que le cardio au poignet fonctionne également en mode natation.

À souligner également la fonction "Training Load", qui vous donne des indications fiables, faciles à comprendre et présentées avec un look sympa sur la qualité de votre entraînement, votre progression ou encore votre état de fatigue. Cela ne remplacera jamais un entraîneur ou tout simplement le fait d’être à l’écoute de son corps mais ça reste un outil intéressant.

© Polar

La Polar M, dont le boîtier est entièrement en plastique à l’exception d’un cerclage métallique de protection de l’écran, est une montre multisports. Orienté uniquement sur le sport donc et qui ne se disperse pas, même si elle embarque logiquement un capteur d’activités (sommeil, pas…). Ce qui sous-entend aussi l’absence de lecteur de musique, de paiement sans contact. On y trouve logiquement une multitude de profils intégrés : course à pied, cyclisme, natation ou triathlon. Ceux-ci sont simples mais efficaces, fournissant toutes les infos utiles en temps réel attendues pour une montre de ce type (distance, vitesse temps, fréquence cardiaque instantanée et moyenne, dénivelé…) mais sans cartographie.

Un sprint au départ…

Au niveau de la précision du GPS, rien à dire, à un détail près puisque nous avons constaté qu’elle a tendance à surestimer les premiers mètres, sans doute dû au fait que nous n’avons pas attendu qu’elle capte le signal GPS (mais cela n’est pas renseigné à l’écran, d’où une confusion possible). La Vantage M ne se veut en tout cas pas typer trail. On n’y trouve pas d’altimètre barométrique (mais bien sur la V) et l’objectif de Polar n’est pas de jouer sur ce terrain-là, malgré une excellente autonomie (30 heures d’effort) et une recharge ultra-rapide. Au niveau de l’autonomie, il n’est par exemple pas possible de régler la précision du GPS afin de prolonger la durée de fonctionnement de votre batterie.

Rendez-vous sur Polar Flow

On regrettera que, pour une montre de ce type, il ne soit pas possible de configurer directement sur sa montre ses entraînements ou ses profils sportifs. Il faut, pour cela, passer par l’appli dédiée Polar Flow Au niveau des fonctionnalités pratiques, on reste aussi sur notre faim, même si des récentes mises à jour ont permis d’ajouter chronomètre ou compte à rebours, par exemple.

Au final, la Vantage M présente un rapport qualité-prix plus qu’intéressant pour une montre multisports de cette gamme, embarquant avec elle l’essentiel des fonctionnalités de sa grande sœur la Vantage V. Une montre qui fait bien son boulot, sans se disperser et pour un prix attractif.

© Polar


On aime

  • La précision du cardio au poignet, utilisable également en mode natation ;
  • Une bonne autonomie pour un poids léger ;
  • Le rapport qualité/prix.

On n’aime pas

  • L’impossibilité de configurer les différents profils ou ses entraînements directement sur la montre ;
  • Fonctions et accessoires qui restent limités (malgré des mises à jour) par rapport à la concurrence.