L'avis de Damien Pauquet sur la pratique sportive mêlée au jeûne: "Pour un longue période, il faut un suivi médical"

Le nutritionniste et diététicien Damien Pauquet partage ses conseils sur la pratique sportive mêlée au jeûne.

Verschueren Eric
Damien Pauquet
©© Bernard Demoulin

Ancien marathonien (2h26), le nutritionniste et diététicien Damien Pauquet accompagne de nombreux sportifs pros, dont ceux de la formation Lotto-Soudal. Avec nous, il résume les bienfaits mais aussi les précautions à prendre face aux trois types de jeûnes les plus fréquemment utilisés dans le monde du sport (voir notre sujet sur le défi réalisé sur le GR 20 par un couple français).

1. Le jeûne intermittent

  • Principe : Concentrer ses apports alimentaires sur 8 heures (et donc ne rien manger pendant 16 heures). On peut continuer à boire de l'eau, du thé ou du café sans sucre, mais rien de calorique, ni de solide.
  • Bénéfices : - Perte de poids via choc du métabolisme. - Effet détox (mise du tube digestif et du foie au repos). - Diminution de la résistance à l'insuline. - Mort (par apoptose) de certaines cellules précancéreuses.
  • Dangers : Pas de réels risques, ni dangers. Mais il est important d'équilibrer ses apports tant en macro qu'en micronutriments sur les deux ou trois repas restants (sinon risque de carences). À tester car ne convient pas à tout le monde. À conseiller plutôt une à deux fois par semaine (avant ou après un excès/week-end). Idéalement un jour de repos sportif.


2. Le jeûne un jour par semaine

  • Principe : Ne rien manger pendant 24 heures. On continue à s'hydrater avec de l'eau, du thé, des tisanes, du café sans sucre, des bouillons légers… Dîner léger puis petit-déjeuner tardif 24 heures plus tard. On se réalimente sainement après le jeûne.
  • Bénéfices : - Purification/nettoyage du corps. - Effet anti-âge (vieillissement plus progressif). - Effet anti-inflammatoire (production de sirtuines). - Impact sur le bien-être et la santé mentale. - Gain d'énergie.
  • Dangers : Risques de carences et d'hypoglycémie. Il est déconseillé de faire du sport ce jour-là. Possibilité de maux de tête. Déconseillé en cas de troubles du comportement alimentaire (anorexie ou boulimie).


3. Bloc de plusieurs jours de jeûne

  • Principe : Il s'agit d'un jeûne hydrique de plusieurs jours. On rentre en cétose (production de corps cétoniques), ce qui inhibe la sensation de faim et donne un état d'euphorie. L'organisme est obligé d'aller puiser dans ses réserves. On stimule son intestin et ses reins avec des tisanes.
  • Bénéfices : - Mêmes effets mais plus profonds et prolongés que pour le jeûne de 24 heures. - Effet positif sur la flore intestinale. - Élimination maximale des toxines. - Regain d'énergie - Booste les défenses immunitaires. - Puise dans les réserves de sucres et mobilise les graisses de réserve.
  • Dangers : Risques de carences et d'hypoglycémie importants. Risque de fonte musculaire. Malaises, fatigue intense, insomnies, baisse de la tension artérielle, troubles du rythme cardiaque. Important : cela nécessite l'avis d'un médecin et un suivi médical. Déconseillé aux jeunes, aux femmes enceintes et aux pratiquants de sports intenses.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be