Sept conseils pour affronter le froid en courant

Un thermomètre qui chute, voire même des températures négatives, n’est pas nécessairement une raison pour s’arrêter de courir.

T. H.
Course à pied par temps froid
La course à pied a l'avantage d'être un sport qui peut être pratiqué par n'importe quel temps. ©Copyright (c) 2016 baranq/Shutterstock.

Le froid est bel et bien là, avec un thermomètre qui chute sous les zéros degrés la nuit. Et cela devrait durer. Difficile, dans ces conditions polaires et avec des journées de plus en plus courtes, de trouver la motivation pour aller faire du sport à l’extérieur.

Cela n’empêche cependant pas certains de continuer à s’entraîner. Et c’est très bien ! Car c’est là l’un des principaux avantages de la course à pied. Elle peut être pratiquée quand bon vous semble. À condition, comme toujours, de se montrer mesurer dans sa pratique et de respecter quelques règles simples et de bon sens.

Écoutez votre corps

Avant de partir, évaluer votre état de santé. Courir dans le froid polaire peut être dangereux pour certains, notamment les personnes plus âgées ou les personnes souffrant d’asthme ou de problème de cœur. En effet, le froid augmente l’hyper-tension. Ce froid se traduit par une accélération du rythme cardiaque. À des températures fraîches, on peut même subir une augmentation de la viscosité sanguine. Le sang irrigue moins les extrémités comme les pieds et les mains. Écoutez votre corps et ne tentez pas de repousser vos limites si les conditions sont inhabituelles pour vous.

Couvrez-vous les extrémités

Pour éviter que la chaleur ne se perde via les extrémités, il est indispensable de les couvrir : gants, bonnet ou cache-oreilles doivent être vos compagnons d’entraînement en cette période. Porter un tour de cou, appelé buff dans le jargon du running, pour éviter les coups de froid inutiles est également très pratique. Nombreux sont les organisateurs de course qui, avec l’inscription, en distribuent. C’est le moment de les utiliser.

Pensez multi-couches

Lorsqu’il fait froid, vous devez porter plusieurs couches sur le haut du corps. On parle d’ailleurs souvent de la règle des trois couches. D’abord une fine près du corps faite de tissus synthétique (éviter le coton car il garde l’humidité), ensuite un t-shirt technique classique et, enfin, un survêtement respirable type nylon ou Gore-Tex. Et s’il fait vraiment trop froid, le sweat ou le polaire entre les couches ne sera pas de trop.

Faites attention aux entorses

Avec le gel, les sols sont plus durs et souvent plus piégeux. Qui plus est, ligaments et tendons particulièrement sollicités par la pratique de la course à pied ne sont pas des amis du grand froid. Il est donc conseillé de ranger son short et d’opter pour un long collant une fois que la température descend sous les 5 degrés. Chacun a, évidemment, une sensibilité différente face au froid.

Chaussures: priorité à l'accroche

Selon que le sol soit boueux ou recouvert de neige, il est préférable d’adapter sa paire de runnings. Sortir avec vos chaussures faites pour avaler du béton sur un sol gelé peut vous mener à une bête chute qui vous empêchera de pratiquer durant plusieurs semaines. Privilégiez donc votre paire de chaussures avec une bonne accroche.

Soyez visible

Si vous avez des horaires classiques au boulot, difficile en cette période de l’année de ne pas courir dans le noir. Vous devez pouvoir voir, avec une bonne lampe frontale, mais aussi être vu si vous courez dans des lieux où il y a de la circulation. Dans ce cas, utilisez des équipements réfléchissants dès que la luminosité diminue.

N'oubliez pas de vous hydrater

Ce n’est pas parce qu’il ne fait pas chaud qu’on ne doit pas boire de l’eau. La soif se fait évidemment moins sentir lorsque les températures sont plus basses, mais cela ne veut pas dire que le corps a moins besoin d’être hydraté. Avant et après mais aussi pendant en cas de sortie longue (plus d’1h15).

Hydratation : les différentes alternatives pour les coureurs

Au chaud une fois à la maison

La sortie terminée, évitez de traîner dans vos vêtements. C’est le meilleur moyen pour ne pas parvenir à se réchauffer. Une bonne douche et un changement de tenue sont les meilleures façons de retrouver au plus vite une sensation de confort et de ne garder que les impacts positifs d’une sortie running dans le froid.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...