Le Trail du Jambon s'est taillé une belle réputation en quelques années dans le milieu du trail. Né en 2018, il fait partie des incontournables du calendrier et on y vient pour aller "droit dans la pente" et déguster une succession de bosses comme seule la vallée de la Semois peut en offrir en Belgique.

Jugez plutôt: le 15 km offre 750 mètres de D+, le 24 bornes 1450 D+ et le 40 km 2250 D+. Soit un ratio presque équivalent à celui du marathon du Mont-Blanc...

Les deux années de pandémie n'ont pas eu d'impact sur la popularité du concept. Après une édition 2021 où 800 personnes ont joué au jeu des départ par vagues, quelque 1000 participants seront cette fois présents, dont 400 sur un 24 kilomètres fort demandé. 

"On a malheureusement dû refuser du monde", glisse Tanguy Berte, à la tête d'une organisation qui, dans la dernière ligne droite, a appris que la passerelle et le tunnel permettant de relier Bohan-sur-Semois depuis le camp de base, à Membre, ne serait pas encore utilisable pour cette édition. "Afin de garder les parcours et de respecter les kilométrages annoncés, nous avons opté pour le déplacement du lieu de départ de l'autre côté du tunnel, à Bohan-sur-Semois, via un système de navettes depuis le camp de base."

Un gros plateau

Le plateau vaudra également le détour. Maximilien Drion, Belge qui vit en Suisse depuis une dizaine d'années, sera à nouveau de la partie sur un 24 km qu'il avait remporté voici un an. Il s'agit pour l'athlète sous-contrat à l'Adeps de sa première course trail de l'année après sa saison de ski-alpinisme. Celui qui rêve à moyen terme d'un top 10 à Sierre-Zinal devra notamment composer avec les présences de Thibaut Triaille ou de Gaël Raguet.

Imbattable depuis plus de deux ans lorsqu'elle s'aligne sur un trail en Belgique, Laura Van Vooren, déjà lauréate du 50 km de La Bouillonnante en avril, sera à nouveau dans la région pour tenter d'empocher une seconde victoire consécutive sur le Trail du Jambon. Son compagnon Florian Descamps, qui prépare le championnat de Belgique du début du mois de juin, aura de son côté fort à faire avec la venue surprise du Franco-Népalais Sangé Sherpa, notamment vainqueur du SwissPeaks 170 en 2021. Cet ultra-traileur aguerri viendra pour la première fois découvrir les sentiers belges en compétition.