Covid oblige, les organisateurs de Sierre-Zinal (Suisse, 31 km, 2200 D +, 1100 D-) avaient été obligés d'innover pour cette édition 2020, 47e du nom. Pendant un mois, les candidats (quelque 650 au total) ont eu l'occasion de venir faire le chrono en solitaire ou très petits comités. Ce vendredi, dernier jour pour cette opportunité, quelques grands noms du trail mondial sont venus tenter le coup. Kilian Jornet, 7 fois vainqueur avant cette année, détenteur du record, mais aussi Rémi Bonnet, Davide Magnini...

Sans trop de surprise, c'est l'Espagnol qui a réalisé le meilleur chrono du jour (2h33'15), laissant à une minute Rémi Bonnet. Celui-ci n'apparaîtra qu'en troisième position puisqu'un certain Frédéric Tranchand, coureur d'orientation de niveau international (6e mondial en 2019) avait couru fin août en 2h33'45. Davide Magnini termine pour sa part à 3 minutes de Jornet.

Côté féminin, c'est la Suissesse Maud Mathijs qui s'est imposée en 2h48.

Chez les Belges, Maximilien Drion, qui était au départ, a dû s'arrêter après un peu plus d'une heure de course, à Chandolin. "Pas de bonnes sensations du tout", nous expliquait-il. "J’avais l’impression d’aller plus vite certains jours à l’entraînement."

Le premier des nôtres dans le classement est donc un certain Remy Gardier, 17e en 2h54.