Hoka One One revendique clairement sa différence au sein d’un marché des chaussures de course à pied à ses yeux trop conformiste. Une rupture que la marque franco-américaine aime à repousser. "Quand je regarde les voitures d’il y a 30 ans, je ne les reconnais tout simplement plus. Mais en ce qui concerne les chaussures de running, on ne peut pas en dire autant. Il y a encore beaucoup à faire à mon sens", nous glissait par exemple dernièrement Christophe Aubonnet, directeur de l’innovation de Hoka One One.

La sortie de la Clifton Edge, cousine de la populaire Clifton dont la 7e mouture a été proposée durant l’été, était très attendue en ce sens. Hoka a même parlé de cette chaussure comme de "la plus innovante jamais conçue".

Il fallait donc la tester.

Présentation de la chaussure

Visuellement, la Clifton Edge détonne et se fait remarquer. Surtout par son appendice à l’arrière, soit une prolongation de la semelle de 2,5 cm au-delà du talon avec pour promesse plus de stabilité mais également un meilleur déroulé du pied. Elle surprend également par sa largeur, allant jusqu’à 12,5 cm (en taille 46) sous la semelle à l’avant-pied (pour 11 cm sous le talon).

© HOKA ONE ONE

Si on est habitué chez Hoka à une haute et large semelle, ça va encore beaucoup plus loin ici. Les concepteurs se sont clairement inspirés d’un ovni qu’ils ont sorti voici quelques mois, la TenNine, une chaussure conçue spécialement pour « s’amuser » dans les longues descentes en montagne et destinée à un public averti. Tout en choquant moins visuellement ici et en allant moins loin dans ce qui peut passer comme une excentricité.

Une languette qui remonte le long du talon d’Achille se fait également remarquer, sans se faire ressentir une fois la chaussure chaussée, si ce n’est en améliorant le confort et le chaussage.

Pouvant semblant « lourde » visuellement, cette Clifton Edge est, comme souvent dans le cas d’une Hoka, une excellente surprise sur la balance : 285 grammes en taille 46, ce qui en fait un poids léger pour une chaussure ayant pour objectif de mêler confort et dynamisme sur de longues distances sur route.

© HOKA ONE ONE



À l’usage, plus de stabilité mais pas de révolution

A l’usage, cette Clifton Edge nous a moins surpris que ce qu’on avait pensé après l’avoir découverte. Bien sûr, c’est une Hoka, avec les caractéristiques d’amorti et de confort que cela implique. Le plus souvent, on adore ou on déteste.

Mais cette "Edge" reste une chaussure qui se dompte relativement facilement, contrairement à ce que son apparence pourrait laisser penser dans un premier temps. A l’instar d’une Brooks Glycerin, pour comparer avec une autre marque, la Edge vous emmènera loin et avec confort. Avec néanmoins un peu plus de dynamisme au moment où l’on souhaite accélérer.

L’appendice de la semelle à l’arrière de la chaussure ne vient pas, dans notre cas, gêner une foulée habituellement rasante et plutôt médio-pied, voire talonnante. C'est surtout lorsque l'on pousse sur l'accélérateur qu'il se fait le plus remarquer, lorsqu'on peut dérouler au maximum sa foulée. Cela apporte un sentiment de stabilité/contrôle nouveau, tel un petit plaisir. 

© HOKA ONE ONE

Il faut néanmoins relativiser. Après près de 200 kilomètres, on constate que cet appendice à l’arrière de la semelle n’est pour ainsi dire pas usagé, à l’inverse des autres parties. Son apport, de façon générale et surtout lors de nos sorties en endurance, est, de notre expérience, minime. A l'exception des descentes où, pente oblige, on sent réellement que la surface de contact s’allonge à l’arrière de la chaussure. Ce qui modifie les sensations de course de façon positive.

Couplé aux caractéristiques de largeur de la chaussure, cet appendice apporte par contre un sentiment de stabilité qu’on n’avait encore jamais ressenti d’une telle façon sur d’autres modèles, que ce soit chez Hoka ou ailleurs. Difficile de se tordre la cheville par exemple avec une telle surface de contact au sol.

On a également été positivement surpris par sa tenue de route sur les chemins et sentiers non techniques, qui en font une chaussure relativement polyvalente pour le grand public, de l’entraînement non fractionné court à tous types de distances au-delà de 10 km sur route en compétition. 


On aime

  • La stabilité offerte par la large semelle.
  • Les sensations offertes par l’appendice en descente.
  • Le poids léger et le dynamisme de la chaussure malgré son imposant gabarit.


On n’aime pas

  • Les coloris proposés, mais assumés
  • Des sensations sur le plat ou en montée qui, malgré la promesse d'une innovation, restent globalement comparables aux « autres » bonnes chaussures (de la marque ou d'autres marques), sauf lorsqu'on accélère et allonge la foulée. 



En bref

  • Modèle : Hoka One One Clifton Edge
  • Drop : 5 mm
  • Prix conseillé : 160 €
  • Poids : 285 grammes (en 46 homme!)
  • Pratiques ciblées: courses sur route, moyenne à longue distance, entraînement ou compétition grand public.