Test Adidas 4DFWD: la technologie au service de vos talons

L’Adidas 4DFWD est une bonne chaussure, surtout dans sa stabilité, mais il faudra payer 200 euros pour les porter.

Test Adidas 4DFWD: la technologie au service de vos talons
©Adidas

Le problème avec Adidas, c’est que j’ai tant aimé l’Ultraboost 19 que je ne parviens pas à me défaire de leur souvenir malgré les différentes évolutions de la marque aux trois bandes.

Je garde d’ailleurs encore précieusement mes chaussures de 2019 malgré le fait qu’elles sont bousillées et que je ne les porte plus. La 4DFWD, nouvelle née d’Adidas ne déroge pas à la règle. C’est une bonne chaussure, mais elle n’aura pas une place aussi importante que l’Ultraboost19 dans mon armoire à chaussures. Au même titre que l’édition 2021 d’Ultraboost dont le confort de la tige laissait à désirer malgré une semelle follement moelleuse.

Ce constat est en partie dû au fait que la 4DFWD n’est pas taillée pour ma foulée mi-pied. L’amorti de l’avant de la chaussure est d’une stabilité rare – dû à sa largeur – sans pour autant être confortable. On note même une certaine tendance à ‘taper’ au sol à la prise d’appui.

Les talonneurs fous y trouveront par contre leur compte. La chaussure est taillée pour offrir un maximum de réactivité en déroulant le pied d’arrière en avant. Notamment grâce à sa semelle futuriste imprimée en 3D.

Le mouvement accompagné

Non, ce n'est pas que du look. La structure de la semelle lui permet de s'écraser pour accompagner le mouvement du pied et rebondir par la suite. On n'est pas sur un effet "plaque de carbone", mais cela reste assez agréable.

Test Adidas 4DFWD: la technologie au service de vos talons
©Adidas

Le reste est du classique Adidas avec une structure globale respirante en mesh (attention aux sols mouillés) et beaucoup de grip au sol.

Seul bémol du haut de la chaussure : le manque de maintien de la cheville qui pousse le talon à se décoller où il devrait être stabilisé. Cette impression est aussi liée à la taille de la chaussure. Nous avons reçu la même pointure que pour les modèles Ultraboost alors que le site conseille de prendre une demi-pointure de moins.

Un détail pour une chaussure qui ravira de nombreux coureurs avides de beaucoup de soutien au talon. Il faudra toutefois mettre la main au portefeuille et lâcher 200 euros pour les acquérir.

On aime

  • Le look de la semelle
  • La stabilité
  • L'amorti talon

On n’aime pas

  • Le prix
  • Le manque de confort en appui avant-pied
  • Le manque de maintien à la cheville

Fiche technique en bref

  • Prix : 200 euros
  • Drop : 11mm
  • Poids : 322g en 42
Test Adidas 4DFWD: la technologie au service de vos talons
©Adidas

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be