Test Polar Grit X Pro: un ADN outdoor renforcé

La version "Pro" de la montre taillée pour le trail, sortie au début de l’automne, présente un look robuste et un caractère encore plus typé outdoor. Elle se distingue aussi de sa devancière par une exploitation des données d’altitude renforcée. Mais, malgré un prix relevé, n’a pas rejoint la famille des marques proposant la cartographie.

Test Polar Grit X Pro: un ADN outdoor renforcé
©Polar

Polar a sorti au début de l’automne la Grit X Pro, la deuxième mouture de sa première montre avec un ADN affirmé pour le trail et l’outdoor.

Cette nouvelle montre, qui se positionne dans le haut de gamme chez Polar (à l’instar d’une Vantage V2 pour la route), ne vient pas remplacer ou écraser sa devancière, la Grit X, qui continue à être proposée. La version Pro débarque avec quelques évolutions logicielles intéressantes mais se positionne surtout comme une montre à l’esthétique mieux fini et au caractère plus robuste. Bref, une déclinaison de la Grit X en un modèle Pro, à l’instar de ce que fait Garmin avec sa large gamme Fenix.

Nous avons eu l'occasion de tester la Grit X Pro Titan ces dernières semaines. Outre le descriptif général de la montre déjà évoqué lors de sa sortie, voici ce que nous en avons retenu une fois la montre accrochée à notre poignet.

Un look attractif

C’est à notre sens l’atout majeur de la version Pro de la Grit X. La montre en jette, que ce soit pour vous accompagner au boulot, en ville ou, bien sûr, sur tous les terrains de jeu sportif. Plus que la Grit X qui, bien que présentée pour l’outdoor, reste dans la lignée esthétiquement parlant des montres Polar. Ici, on est face à un produit avec plus de caractère, même si les dimensions ne changent pas par rapport à la version précédente (boitier de 46 mm de diamètre et de 13 mm d’épaisseur).

Test Polar Grit X Pro: un ADN outdoor renforcé
©Polar

Mais le cerclage, en titane donc dans le cas de notre test (voir illustration plus bas), réhausse à notre sens l’esthétique et l’ADN de la montre. Qui plus est, il lui fait gagner quelques grammes (75 au lieu de 82 grammes). Sur celui-ci, on y trouve les quatre points cardinaux en rouge, et une multitude de graduations. Caractère outdoor, on vous disait.

Ce n’est pas perceptible au premier coup d’œil mais la version Pro arbore un verre saphir, qui a l’avantage d’être quasi impossible à griffer. Appréciable pour un objet esthétique fait pour durer et qui doit vous accompagner sur les terrains de jeu les plus coriaces comme à la ville.

L’écran, lui, reste le même que sur la Grit X. Malheureusement, avec une dimension de 1,2 pouce et 240 x 240 pixels. Il y aurait pourtant place pour un écran plus large, et donc une meilleure visibilité toujours appréciable en mode navigation. Mais ce n’est pas pour cette fois.

Plus de données d’altitude en activité

A l’utilisation, il n’y a que peu de différences entre la Grit X classique et sa nouvelle version Pro. Pas question de parler de nouvelle montre et encore moins de révolution.

Il y a bien la possibilité, en suivi d’itinéraire, d’avoir un guidage pour revenir sur ses traces désormais. Hors activité, de nouveaux écrans offrent de façon permanente et instantanée quelques données intéressantes dans un esprit outdoor, comme les indications de lever/coucher du soleil, les coordonnées GPS du lieu où vous vous trouvez ou encore l’altitude. Mais pas de quoi troquer sa montre outdoor actuelle pour un nouveau modèle.

Test Polar Grit X Pro: un ADN outdoor renforcé
©Polar

Par contre, plus intéressant est, en activité, ce nouvel écran analysant les données d’altitude (illustration ci-dessus). On se souvient que Polar avait réussi à innover sur ce marché de l’outdoor avec son option Hill Splitter lors de la sortie de la Grit X, qui détectait automatiquement les montées et les descentes en activité. Avec des données spécifiques et instantanées sur l’effort en cours. Un outil intéressant et intuitif, différent du ClimbPro de Garmin qui ne fonctionne que lorsqu’on est en mode suivi d’itinéraire.

Avec la version Pro, Polar va plus loin, proposant un nouvel écran de donnant offrant, pendant l’activité, le profil altimétrique de vos 1000 derniers mètres, l’altitude actuelle, l’inclinaison en % du terrain sur lequel vous êtes actuellement ou encore le dénivelé positif et négatif total avalé depuis le début de votre sortie. Sympa et efficace ! D’autant qu’en mode suivi d’itinéraire, le profil altimétrique est plus affiné, vous permettant d’avoir une vue sur la difficulté à venir, en plus de celle passée. On se rapproche, là, du ClimPro de Garmin.

Le point faible : pas de cartographie

Si l’autonomie annoncée à 40 heures (100 heures en mode « économie ») ne correspond pas tout à fait à la réalité de notre test de terrain, la Grit X Pro (qui a la même autonomie qui la Grit X) a une batterie largement suffisante pour la plupart des défis sportifs. Bien sûr, il y a mieux ailleurs mais cela n’intéresse qu’une très petite partie du peloton que de pouvoir courir 80 heures de suite sans devoir recharger.

A 499 € (599 € pour la version titane / la Grit X peut être trouvée aux alentours de 340 € actuellement), on tutoie cependant le très haut de gamme du marché de la montre gps connectée outdoor. Dommage donc qu’il ne soit pas possible pour Polar de pouvoir offrir la cartographie, contrairement à Coros et Garmin, sur ce type de modèle. Pour les traileurs, avoir un fond de carte permettant de se situer en permanence sur les chemins reste un outil formidable. La garantie de découvrir une région avec l’assurance de toujours retrouver une trace. C’est, à notre sens, la lacune de cette montre. Au lieu de cela, elle reste cantonnée à un suivi d’une trace sur un fond noir, avec obligation de passer par un planificateur d’itinéraires externe (Komoot) pour importer une trace.

Fiche technique en bref

  • Modèle: Polar Grit X Pro
  • Prix: 499 € (599,9 € pour la version Titane)
  • Dimensions: 46 x 46 x 13 mm
  • Poids: 82 grammes (75 en version Titane)
  • Etanchéité: 100 mètres
  • Autonomie: 40 heures (jusqu'à 100 heures en mode économie)
  • Verre: Saphir
  • Coloris: 3 + une version titane.
  • Bracelet: en caoutchouc FKM (deux jeux disponibles pour la version Titan)
  • Ecran: tactile (240 x 240 pixels)


Informations sur les conditions du tests

Test effectué avec du matériel mis à disposition par la marque. En toute indépendance, sans obligation de parution ni contrepartie financière.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be