Test Enduris II: quand la gamme Vectiv de The North Face s'élargit au terrain de jeu belge

Après le lancement en 2021 de la Flight Vectiv à visée élitiste, la technologie de cette chaussure de trail dotée d'une plaque à fibre de carbone s'élargit à d'autres modèles, dont la Vectiv Enduris II taillée pour les sorties en endurance sur terrain gras ou la randonnée rapide.

Test Enduris II: quand la gamme Vectiv de The North Face s'élargit au terrain de jeu belge
©The North Face

Voici un peu plus d'un an, The North Face innovait en proposant la première chaussure de trail running dotée d'une plaque en fibre de carbone. C'était la naissance de la gamme Vectiv avec, en tête d'affiche, le modèle Flight Vectiv porté par Pau Capell, notamment lors de sa tentative en off sur la trace de l'UTMB en 2020.

L’objectif était d’offrir un meilleur retour d’énergie, peu importe la direction des appuis. Idéal pour améliorer les performances sur le plat et mieux absorber les chocs en descente.

Dans les faits, cette Flight Vectiv présente comme limite d'être taillée pour l'élite et peu adaptée au terrain de jeu belge en raison d'une adhérence très limitée sur sol humide. Pas facile à dompter, la Flight Vectiv offre néanmoins des sensations différentes et affiche un vrai ADN de performance sur sol sec et technique.

Test Enduris II: quand la gamme Vectiv de The North Face s'élargit au terrain de jeu belge
©The North Face

Un concept, plusieurs déclinaisons

Mais, comme annoncé dès sa sortie, la gamme Vectiv a pour objectif de se décliner en plusieurs modèles, allant jusqu'à la randonnée. Toujours en se reposant sur cette architecture de semelle innovante qui fait la particularité de la gamme.

The North Face a ainsi officiellement présenté cette semaine sa Vectiv Enduris II, qui reprend les caractéristiques de base de la Flight Vectiv mais avec bien plus d'amorti, de soutien du pied et d'adhérence sur sol humide. Le drop, lui, est identique (6 mm).

Présentée comme une chaussure d'entraînement de trail running, nous avons pu tester dans un premier temps le modèle équipé d'une membrane futurelight, cette technologie vendue par The North Face comme le textile technique à la plus grande étanchéité mais aussi à la plus grande respirabilité jamais conçu. A contrario, cette déclinaison "intempérie" est plus imposante/lourde et vendue 20 euros plus cher (160 plutôt que 140 €). Sous ce format, elle fait sens surtout à nos yeux en randonnée ou en rando-course vu son gabarit et ses caractéristiques. Par rapport à la Flight, elle a néanmoins l'avantage également de pouvoir vous accompagner, à l'instar d'une Speedcross, sur les terrains les plus gras et boueux au coeur de l'hiver belge.

Le tout trouve place dans un chaussant très solide, agréable et offrant une excellente protection.

Test Enduris II: quand la gamme Vectiv de The North Face s'élargit au terrain de jeu belge
©The North Face

Plus confortable, plus robuste mais plus lourde et moins performante

Mais l'Enduris II se révèle finalement comme une chaussure qui peut être portée dans toutes les conditions. En randonnée bien sûr (surtout dans sa déclinaison futurelight), mais aussi pour ceux qui passent l'essentiel de leur temps à l'extérieur ou encore ceux qui aiment courir sur les sentiers sans se focaliser strictement sur la performance. L'Enduris II, très confortable, peut vraiment vous suivre partout et longtemps. Aux pieds, le ressenti est bien différent de celui d'une Flight Vectiv, qu'on apprécie chausser lorsqu'on souhaite lâcher les chevaux sur terrain sec et technique mais qu'on range une fois qu'on change de rythme ou qu'on quitte le mode "sportif". Son poids est aussi tout autre dans la version futurelight (385 grammes) alors que son gabarit moins lourdaud n'est pas un souci dans sa version plus classique. Son prix, détail important, est également bien différent (140 ou 160 € donc selon la version pour 200 € pour la Flight Vectiv)

A côté de ces deux modèles, il existe une solution intermédiaire dans la gamme, avec la Vectif Infinite. Un modèle à la croisée des chemin entre la Flight et l'Enduris II, plus facilement domptable par l'amateur de trail et affichant une protection et un maintien supérieurs mais ayant aussi comme limite son manque d'adhérence sur terrain humide et boueux.

Test Enduris II: quand la gamme Vectiv de The North Face s'élargit au terrain de jeu belge
©The North Face

L'UTMB en réalité virtuelle

L'occasion de signaler que, autour de cette gamme Vectiv, The North Face avait proposé voici quelques mois une expérience de réalité virtuelle sur les sentiers du Mont-Blanc, intitulée "Power Further VR 360 Experience". Avec votre casque sur le visage, vous êtes invités à découvrir les lieux majeurs du parcours, comme si vous y étiez. Bluffant, même si cela donne envie de courir sur ces sentiers. Ce qui n'est pas (encore) possible. Une expérience réservée à ceux qui disposent de l'équipement adéquat cependant et uniquement accessible via la chaîne Youtube de la marque.

Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be