On a testé l’Apex 2 Pro, la nouvelle montre de Coros taillée pour la pratique du trail et de l’outdoor

Une autonomie canon et la généralisation de la cartographie, voilà ce qu’on retient principalement de la nouvelle version de l’Apex qui, par la même occasion, en profite pour monter également en gamme sur le plan tarifaire.

Coros Apex 2 Pro - Test
La Coros Apex 2 Pro est une montre taillée pour la pratique du trail, sous toutes ses formes. ©IPM

Les sorties des Coros Apex 2 et Apex 2 Pro au début du mois de novembre 2022 étaient très attendues par les amateurs de course à pied, particulièrement les traileurs. Une montre au design élégant, à la grosse autonomie et embarquant la cartographie. Voilà trois arguments qui, sur papier, ont de quoi séduire de nombreux amateurs. Mais cette fois avec un prix réajusté à la hausse par rapport à la première livrée (579 euros pour l’Apex 2 Pro et 479 euros pour l’Apex), ce qui ne fait plus nécessairement de l’argument financier l’atout numéro 1 au moment d’opter pour ce modèle. L’Apex 2 a clairement pour objectif de concurrencer les bien établies Garmin Forerunner 955 ou toute la gamme des Garmin Fenix 7 (ou encore, dans une moindre mesure, Grit X Pro de chez Polar, moins aboutie mais aussi plus abordable).

Après un mois d’utilisation, voici ce que nous avons retenu du test de l’Apex 2 Pro.

L’ADN : sport, simplicité et efficacité

La Coros Apex 2 Pro est, comme désormais toutes les montres sportives qui se respectent, une montre connectée. Mais ce n’est pas pour les outils du quotidien, qu’il s’agisse de suivi ou de connectivité, que vous craquerez pour ce modèle. Notifications, suivi d’activités ou de sommeil, recherche de votre téléphone ou écoute de votre playlist préférée (pas de connexion directe avec Spotify cependant) sont bien sûr des outils qui se retrouvent sur la montre. A notre sens et avec un regard d’amateur de sport, c’est largement suffisant. Mais si là est votre priorité, passez votre tour et regardez ailleurs. L’Apex 2, qu’il s’agisse du modèle Pro ou non, est avant tout pensée pour les amateurs de trail et d’outdoor. Un point fort pour ceux qui reprochent par exemple à Garmin de s’éparpiller en voulant jouer dans la cour du géant Apple. Une faiblesse pour d’autres, comme ceux qui voudraient, par exemple, voir leurs segments Strava préférés directement sur leur montre. À chacun de se faire son opinion à ce niveau.

Coros Apex 2 Pro
La Coros Apex 2 Pro se manipule uniquement avec trois boutons situés du côté droit de la montre, dont un central avec une molette permettant de naviguer facilement dans les différents menus. ©IPM

Si vous découvrez Coros, l’Apex 2 Pro demande quelques jours pour s’y familiariser. Mais, très vite, vous constaterez que son utilisation, qui repose sur trois boutons (dont un central sous la forme d’une molette bien pratique pour naviguer dans les menus), se veut à la fois intuitive et simple. Une simplicité, à ne pas confondre avec pauvreté, qu’on retrouve à tous les niveaux dans l’utilisation du modèle. L’Apex 2 Pro va droit au but comme on va droit dans une pente. Et ça, on apprécie.

Niveau recharge, complète au moins de deux heures, il s’agit d’un cable qui vient se brancher à l’arrière de la montre, fort semblable (mais pas identique) à ceux utilisés par Garmin. L’Apex 2 peut être rechargée en cours d’activité, si besoin.

On soulignera sa légéreté, avec seulement 53 grammes. Cela est dû, en partie, à un bracelet en nylon bien pratique et facilement ajustable.

A découvrir: tous nos tests

L’application dédiée, la même pour toutes les montres de la marque, est aussi très intuitive, sans se perdre dans une multitude d’options. Elle permet par exemple la configuration des écrans de données en quelques clics. On peut en mettre jusqu’à 8 sur un écran, bien que cela ne rende pas l’ensemble très lisible vu la taille et la définition de l’écran.

La cartographie, le gros plus

La cartographie, on persiste et signe, ça change l’expérience trail. Cela vous permet de partir, pour 1 heure ou 10 heures, en n’ayant jamais la crainte de vous perdre. Et d’explorer des sentiers et routes dont vous ne connaissez pas l’issue et que vous n’auriez peut-être pas découverts sans l’assurance procurée par la cartographie embarquée sur votre montre.

Sur la gamme Apex 2, on ne tourne pas autour du pot, la carto est disponible dans les deux versions existantes. Voilà qui fait une grande différence par rapport à la version 1 où on on parlait plutôt de suivi d’itinéraire et qui explique, pour partie, les prix à la hausse. Si la cartographie proposée par Coros est de bon niveau, elle n’atteint cependant pas actuellement celle proposée par Garmin sur ses modèles haut de gamme. La lisibilité de la carte est moindre, de même que les options de paramétrage (pas d’affichage de la distance ou de la vitesse possible) ou encore les détails (pas de nom des rues ou des villages). Il n’est pas possible non plus de demander à sa montre de nous créer un itinéraire en boucle pour une distance voulue.

Mais cette cartographie by Coros fait néanmoins largement le job.

Coros Apex 2 Pro
Voici à quoi ressemble l'affichage de la cartographie sur la Coros Apex 2 Pro. ©IPM

On regrettera par contre que la cartographie ne s’affiche pas directement dans vos écrans d’activité. Pour la visualiser lorsque vous n’êtes pas en mode suivi d’itinéraire, il faut faire une petite manipulation à l’aide des boutons pour rejoindre le widget dédié. Cela, à notre sens, alourdit le passage des écrans de données à celui de la cartographie en cours d’activité. Par contre, que vous ayez importé une trace ou non, vous visualiserez sur cette carte le chemin que vous avez déjà parcouru lors de chaque sortie. Un bon point. On se doit aussi de souligner que, en mode cartographie, l’écran devient automatiquement tactile. Enfin, bonne nouvelle, l’appli dédiée Coros permettra bientôt la création d’itinéraire.

Dans le positionnement tarifaire, on peut néanmoins se demander pourquoi Coros n’a pas proposé un modèle Pro avec la carto et un modèle non Pro, plus abordable, sans la carto.

Une autonomie canon, fidèle à sa réputation

Coros, depuis son arrivée sur le marché, a toujours eu la réputation de proposer des montres à l’énorme autonomie. C’est toujours le cas. L’Apex 2 Pro vous permet, sans chipoter avec les paramètres, de courir 75 heures de rang sans devoir recharger la montre. On n’a pas essayé de faire ça d’une traite mais des essais que nous avons faits, la consommation de la batterie correspond à cette promesse. Bien sûr, il existe mieux (chez Coros avec le modèle Vertix taillé pour les expéditions/l’aventure mais aussi sur plusieurs modèles Garmin, à l’instar de l’Enduro). Mais qui a réellement besoin de plus, même sur un ultra-trail ? Pour ceux-là, il est même possible de passer sur un mode plus économique sur l’Apex 2 Pro pouvant aller taquiner les 150 heures.

Avec 30 jours d’autonomie en mode “vie quotidienne”, on peut aussi désormais partir en vacances sans son câble de recharge. Agréable.

Coros Apex 2 Pro
Coros Apex 2 Pro ©Coros

Les avantages de l’Apex 2 Pro par rapport à l’Apex 2

Les modèles Apex 2, qui se ressemblent très forts au niveau d’un design à la fois simple et attractif, cachent des performances différentes. Logique vu la différence de nom et de prix.

Celle qui est le plus mise en avant est la présence d’une puce multi GNSS double fréquence sur le modèle Pro. Traduction : une meilleure localisation et, donc, une précision accrue.

Ce qui est plus marquant dans l’usage au quotidien est la différence d’autonomie (75 heures VS 45 heures) et/ou la capacité de stockage (32Go VS 8 Go).

La limite : un nouveau cardio optique qui ne nous a pas convaincus

Nous n’avons jamais été des partisans des cardio optiques au poignet pour la mesure de la fréquence cardiaque en activité. Sur tous les modèles que nous avons pu tester, aucun ne s’est jusqu’ici montré suffisamment correct pour que cette donnée, capitale dans l’analyse des performances et des entraînements faite par votre montre, puisse être fiable. Pour faire bref, courir avec une montre connectée haut de gamme sans avoir recours à une ceinture cardio revient à rendre inexploitable la majeure partie des nombreuses données fournies par les algorithmes, dont la puissance instantanée fournie à même la montre par les Apex 2.

Ce qui se cache derrière ces montres qui nous disent tout de notre forme et de notre santé

Coros, avec l’Apex 2 Pro, a sorti un nouveau capteur optique, embarquant à la fois des LED vertes pour mesurer la fréquence cardiaque, des LED rouges pour mesurer l’oxygénation sanguine (SpO2) et des électrodes d’électrocardiogramme (ECG).

Lors de notre test, la promesse ne fut cependant pas au rendez-vous. Si la fréquence cardiaque mesurée est cohérente lorsque nous ne sommes pas dans une activité sportive (une mesure toutes les dix secondes), ce ne fut jamais le cas lors de nos sorties en courant, avec des pulsations ne montant jamais au-dessus de 165 pour une fréquence maximale aux alentours de 190 pulsations par minute. Avec, dans l'ensemble, une sous-estimation moyenne de la fréquence cardiaque et un manque de réactivité sur les pics. Coros avertit bien que le froid est un facteur déstabilisant pour cette technologie et qu’il est important de garder les mains au chaud. Mais même avec des gants par temps froid ou sous une météo avoisinant les 15 degrés, nous n’avons pas pu constater une réelle différence. Heureusement, associer une ceinture cardiaque est un jeu d’enfant et permet de capter instantanément une donnée cardiaque cohérente et d’exploiter tout le potentiel de la montre.

On aime

  • Son autonomie : vraiment, il y a de quoi voir venir
  • Sa simplicité : du haut de gamme, mais droit au but
  • La cartographie : elle peut encore s’améliorer mais il y a là une vraie alternative à Garmin sur ce segment
  • L’appli dédiée : facile d’utilisation et amenée à se développer.

On n’aime pas

  • Le cardio optique qui, en activité, n’a pas du tout répondu présent
  • La montée en prix par rapport à la première édition

En bref

  • Modèle : Coros Apex Pro 2
  • Prix : 579 euros
  • Poids : 53 grammes (avec bracelet nylon)
  • Dimensions : 46.1 x 46.5 x 14mm
  • Taille écran : 1,3 pouce
  • Matériaux : écran en verre saphir ; boîtier en alliage de titane
  • Autonomie : jusqu’à un mois en mode “quotidien” ; 75 heures en activités en mode “GPS” et 45 heures avec tous les systèmes de localisation actifs.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be