Test Salomon Pulsar Trail GTX : le trail tout confort et sans compromis

On ne peut cacher un petit coup de cœur pour ce modèle qui se distingue à la fois par son confort et sa polyvalence, le tout sans ruiner son dynamisme.

Salomon Pulsar Trail GTX
Les Salomon Pulsar Trail GTX réussisent le pari du confort, de la polyvalence et du dynamisme. ©IPM

Après la S/Lab Pulsar destinée aux élites arrivée en 2021, Salomon a sorti cette année la Pulsar Trail. Une chaussure (de trail donc) grand public qui marque un renouveau dans la gamme Trail pour une marque qui a fêté, en grande pompe ose-t-on écrire, ses 75 ans à l’automne dernier. Notamment avec une vaste campagne de communication à travers l’Europe et un logo renouvelé.

Cette Pulsar Trail se décline en plusieurs versions. Une version GTX (imperméable Gore-Tex et que nous avons testé ici) mais aussi un modèle, un peu plus léger et dynamique, appelé Pulsar Trail Pro. Oui, pas toujours évident de s’y retrouver…

Maximalisme, dynamisme et légèreté

Il y a pour nous dans cette Pulsar Trail un mélange de Sense Ride, ce modèle à la fois à succès, rassurant et passe-partout de Salomon, et de la plus récente Ultra Glide, une chaussure au look maximaliste sortie en 2021 et qui dénotait jusqu’alors dans la gamme de la marque d’Annecy.

Pour mieux comprendre ce qu’est la Pulsar Trail, imaginez donc une chaussure de trail avec une bonne dose de maximalisme (33 mm sous le talon tout de même avec un amorti très important), une capacité à avoir un bon comportement sur presque tous les terrains et toutes les distances mais également, nouveauté à l’heure du tout au carbone, une lame en TPU au cœur de la semelle qui, tout en étant discrète, ajoute une petite dose de dynamisme bienvenue. Le tout, grâce à la légèreté des nouvelles mousses, reste très léger : sous les 300 grammes pour le modèle non Gore-Tex (344 en taille 46 dans notre cas en GTX).

Salomon Pulsar Trail GTX
Le look massif de la Salomon Pulsar Trail GTX cache pourtant une chaussure à la fois légère et avec certains arguments au niveau du dynamisme. ©DR

Un confort au-dessus de la moyenne

Polyvalence et dynamisme, avec un amorti passe-partout : la promesse est donc grande ! Insistons ici quelque peu sur le confort ressenti. Dès le premier essai terrain, la chaussure se montre bel et bien au rendez-vous. Il y a dans ce modèle un vrai confort “molletonneux” que, personnellement, on ne retrouvait pas sur les Sense ou les Glide. Le chaussant est, aussi, un peu plus large qu’habituellement tandis que la languette, rembourrée, plus longue et plus souple, accentue ce ressenti.

Il faut ici aussi souligner la place laissée pour glisser les lacets dans cette languette, ce qui n’est pas toujours le cas avec le pourtant efficace et bien pensé système Quicklace propre à Salomon.

Bref, on garderait bien ces Pulsar Trail, impressionnantes de légèreté malgré leur gabarit, aux pieds toute la journée, pour chiller à la maison comme pour aller promener au jardin.

Beaucoup de polyvalence mais la boue est sa limite

Mais leur vraie mission est de vous emmener courir. En Belgique, surtout à cette saison, on aime filer dans les bois, sur des paquets de feuilles et au travers d’espaces bien boueux. Là, la Pulsar Trail montre néanmoins quelques limites au niveau de l’adhérence. Sur un sol très mou comme on peut en connaître, elle ne vous mettra pas à l’abri d’une glissade. Les crampons de 3,5 mm semblent un peu courts pour ce type de terrain. Mais c’est là le prix de la polyvalence. Car partout ailleurs, elle se montre au rendez-vous.

Salomon Pulsar Trail GTX
Les crampons de 3,5 mm de la Salomon Pulsar Trail GTX peuvent montrer quelques limites sur terrain (très) glissant. ©IPM

Contrairement à une bonne vieille Speedcross, on soulignera qu’elle a un comportement plus que correct, gros amorti (et plaque TPU ?) oblige, lors des passages sur sol dur.

Sur la durée, elle reste également un compagnon fidèle malgré les kilomètres qui défilent alors que, pour un trail court sans trop de technicité, on lui demanderait bien, à moins de viser son record personnel, de nous accompagner tant elle donne une impression de compromis réussi entre dynamisme et performance.

Gore-Tex : pas un indispensable

On ne vous a pas encore beaucoup parlé de sa déclinaison Gore-Tex, que nous avons testée. Elle hausse le prix de la godasse de 30 euros tout de même (160 au lieu de 130 euros) et, évidemment, lui ajoute quelques grammes et un lui donne un look plus imposant. Bien sûr, cela permet d’éviter de prendre l’eau au moindre passage dans un champ humide. Mais quand on court en Belgique en hiver, on rentre souvent les pieds détrempés, Gore-Tex ou non, tant les flaques sont omniprésentes. Option utile pour ceux qui le souhaitent mais on n’en fait pas non plus un indispensable.

Au final, cette Pulsar Pro, première du nom, est une vraie réussite à nos yeux. On peut même parler de coup de cœur au sein de la gamme trail de Salomon.

Salomon Pulsar Trail GTX
Salomon Pulsar Trail GTX ©DR

On aime

  • Son confort, tant dans la course que dans le chaussant
  • Son amorti, à la fois doux et important
  • Sa relative polyvalence
  • La facilité du laçage sur ce modèle

On n’aime pas

  • Son adhérence : pour une traileuse de ce gabarit, on s’attendait à mieux sur terrain très glissant
  • Son prix dans sa déclinaison Gore-Tex

En bref

  • Modèle : Salomon Pulsar Trail GTX
  • Poids : 344 grammes en taille 46 (comptez environ 50 grammes de moins pour la version classique)
  • Prix : 160 euros (130 euros pour le modèle classique)
  • Drop : 6 mm
  • Crampons : 3,5 mm

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be