Nous vous présentions la Suunto 7 il y a quelques mois en tant que montre idéale pour les aventuriers urbains. Taillée pour les runners qui veulent posséder à la fois une montre de sport et une smartwatch à l’écran de très haute qualité.

Suunto nous avait promis un modèle évolutif au fil des mois et le Covid ne les a pas freinés. Le prix de la montre a chuté pour coller davantage à celui du marché (379 euros pour le modèle classique) et les possibilités sont désormais plus nombreuses que sur la version originale.

Voici les principales évolutions qui ont amélioré notre expérience, au quotidien mais aussi en tant que coureur. 

Le suivi d’itinéraires

Doté d’un écran hyper lumineux et très lisible, la Suunto 7 avait quelques lacunes au niveau de ses options de cartographie. Désormais, il est possible d’importer des itinéraires dans l’application Suunto et les transférer facilement vers la montre. Le suivi est aisé et ultra-clair vu la cartographie déjà bien développée.

Pour ceux qui veulent faire de plus longues distances, passer le GPS à un mode de qualité inférieure est possible et n’abaissera pas drastiquement la qualité du suivi. Grâce au système FusedTrack, les données ne varieront que peu et permettront de sauver pas mal de batterie.

La marque nous promet plus de dix heures d’autonomie en économie d’énergie. On tablera quand même sur un peu moins. Après une journée d’utilisation intensive, une longue sortie ne sera cependant pas un problème.

© Suunto


La personnalisation des modes sportifs

Ne pas avoir, par exemple, sa moyenne affichée en course à pied classique était un souci pour une montré, aussi, taillée pour le sport. Suunto l’a réglé. De manière très simple, il est possible, mais seulement depuis l’application, de personnaliser tous les modes sportifs et d'avoir à l'écran les données souhaitées

Un détail mais qui montre que la Suunto 7 s’est tournée davantage vers le sport alors qu’elle était très axée lifestyle lors de sa sortie.

L’autonomie

L’endurance de la Suunto 7 est à l’image d’un runner bien entraîné, elle s’améliore avec le temps. Quelques détails et modifications ont en effet permis à Suunto d’offrir une meilleure autonomie au fil des mois.

Il faudra toutefois encore régulièrement recharger la montre, qui n’a pas pour ambition de viser à concurrencer les produits taillés pour une pratique intensive du trail en montagne par exemple. Heureusement, la charge est extrêmement rapide et il faut souligner le progrès réalisé.

Suunto nous a également confié avoir d’autres updates et surprises intéressantes dans les bacs pour les mois à venir.