Les longues distances et l’ultra trail en particulier ont plus que jamais la cote. Même si, chez nous, les adeptes de cette discipline sont loin de représenter la majorité des coureurs, les produits spécifiquement destinés à la pratique de l’ultra sont de plus en plus nombreux et mis en avant par les marques.

Voici peu, nous vous parlions, par exemple, du dernier modèle haut de gamme sorti par Garmin, l’Enduro et ses quelque 80 heures d’autonomie en activité. Dans un autre registre, la marque suisse On a sorti durant l’hiver la Cloud Ultra, sa première chaussure taillée pour l’ultra trail après avoir notamment associé son nom à celui de Xavier Thévenard, triple vainqueur de l’UTMB.

Comme sur un ultra, on est passé par différentes émotions lors du test de cette Cloud Ultra, avec laquelle on s’est offert des courtes sorties en mode footing sur des sentiers jusqu’à des séances rythmées sur terrain très humides en passant par une longue sortie de près de 60 kilomètres.

© On Running

On avoue, la première impression fut mitigée. Il nous a fallu 2-3 sorties pour appréhender la chaussure et une semelle intérieure nous donnant un sentiment d’inconfort qui s’est cependant rapidement envolé pour faire place au meilleur. Car la Cloud Ultra est, au final, une excellente surprise. Plus on a couru avec, plus on l’a appréciée. Jusqu’à la considérer comme une incontournable de nos sorties trail.

Avec à la fois de la polyvalence, du confort, de la durabilité et du répondant lorsque l’on souhaite accélérer. De quoi en faire un bon choix, même en Belgique, si on cherche une chaussure de trail capable de vous accompagner pour plusieurs heures et sur différents types de terrain, même des passages sur bitume. Il faut, par contre, accepter de débourser près de 190 €, soit un prix quand même largement au-dessus de ce qu’on peut trouver par ailleurs sur le marché. Le prix de la qualité suisse.

De la boue au sol dur

Surpris par de grosses averses, on pensait s’être trompé de chaussures en embarquant les Cloud Ultra lors d’une sortie en Hautes Ardennes par une météo bien belge de tout début de printemps. Si la récente The North Face Vectiv, première chaussure de trail avec plaque en fibres de carbone elle aussi taillée pour la longue distance, nous avait fait complètement patiner dans la boue, on fut agréablement surpris par le comportement de la dernière-née de chez On. Bon, quand le pied s’enfonce de 10 centimètres dans la gadoue, une chaussure du type Wildcross de chez Salomon sera évidemment toujours plus à l’aise mais ces conditions sont rarement présentes tout au long d’une même sortie. Et la Cloud Ultra tire très bien son épingle du jeu sur terrain légèrement gras, bien plus qu’elle ne nous le laissait penser lorsqu’on l’a découverte à la sortie de sa boite.

Qui plus est, contrairement à d’autres expériences précédentes avec la marque suisse, plus aucun caillou ne vient se coincer dans la semelle extérieure fermée (dite Missiongrip). La base pour une chaussure de trail. Mais agréable et de quoi casser les a priori.

A l’autre extrême, la Cloud Ultra tolère sans souci des passages sur des sols plus durs, voire des sections de bitume alors qu’elle excelle sur les longs chemins pas trop techniques. Une vraie polyvalente.

© On Running

Des qualités préservées sur la durée

Qui dit ultra trail dit de longues heures d’effort et des pieds soumis à rude épreuve. Si le chaussant est très serré à l’arrière (peut-être trop pour les enfiler facilement pour les plus pressés), l’avant de la chaussure est suffisamment large pour offrir tout l’espace nécessaire à un confort sur la durée, sans en faire une chaussure type "bâteau" vous privant de toutes vos sensations avec le sol.

La marque On propose même une petite innovation sur le laçet, avec un système permettant de serrer/déserrer l’avant pied en cours d’effort, intitulé FlipRelease. Efficace et simple pour gagner un peu d’espace sans devoir déserrer tout le laçet, même si, on l’avoue, il nous a fallu plusieurs sorties pour comprendre son fonctionnement. Une fois appréhendé, c’est pourtant tout ce qu’il y a de plus facile et un gain potentiel de confort pour des pieds meurtris après 50 km sur les sentiers…

Mais surtout, la chaussure garde toutes ses qualités sur la durée, même après plusieurs heures de course continue. Les deux couches du "nuage" qui composent la semelle, innovation pour On dans sa gamme trail, remplissent parfaitement leur rôle, avec un amorti préservé sur un effort type ultra.


L’avis de Karel Sabbe, ultra traileur belge du Team On Running

"J’ai utilisé récemment le Cloud Ultra pour faire l’Alta Via dans les Dolomites. C’est une chaussure qui offre pas mal de confort tout en restant relativement légère. Ce que j’aime bien aussi, c’est que, contrairement à ce que certains reprochent parfois aux chaussures On, c’est qu’il est désormais impossible d’y coincer des petits cailloux sous la semelle.

Je les aime pour les trails qui ne sont pas trop techniques. Si c’est uniquement de la boue, j’utiliserai plutôt la Cloudventure Peak. Par contre, la Cloud Ultra est top pour, par exemple, courir dans les Alpes durant l’été et y faire de longues distances."

On aime

  • Un confort et un comportement qui restent stables sur la durée, même après de nombreuses heures d’effort.
  • Son accroche, même sur les terrains humides, est une excellente surprise, même si la Cloud Ultra n’est pas pensée pour les terrains les plus gras
  • Une semelle extérieure qui n’embarque plus aucun caillou.

On n’aime pas

  • Un lacet qui reste trop fin et qui, sur de très longue sortie, peut accentuer la compression au niveau du serrage sur le coup de pied.
  • Un prix au-delà de la moyenne du marché.
  • Une chaussure peu évidente à enfiler, même si cela n’impacte pas le confort une fois les pieds bien installés.


Fiche technique

  • Modèle : On Cloud Ultra.
  • Drop : 8 mm.
  • Poids constaté: 335 grammes (taille 46).
  • Prix : 189,95 €.