Comme pour le Rallye de Wallonie il y a deux semaines, le Racing Club Moustache organise son épreuve pour la deuxième fois en sept mois dans la région de Bocholt célèbre pour son rallye et sa bière : la Sezoens !

Une bonne septantaine d’équipages s’est donné rendez-vous pour cette cinquième manche du Championnat de Belgique se disputant sur cinq spéciales (Gerdingen, Steenberg, Goolder, De Hees et Veldhoven) avec 30 % à 40 % de terre à parcourir trois fois ce samedi entre 8 h 13 et 19 h 25.

Comme à Tielt déjà, trois des quatre leaders du BRC sont absents, les mêmes d’ailleurs puisque le Français Stéphane Lefèbvre est attendu en spectateur, tandis qu’Adrian Fernémont et que Ghislain de Mevius ont récemment annoncé qu’ils mettaient leur saison sur pause.

Cela nous permettra d’avoir une inédite lutte à trois entre le tenant du titre ici, Grégoire Munster, de retour sur sa Hyundai, le vainqueur du TAC Vincent Verschueren (il a déjà gagné à Bocholt en 2018) et l’autre Skoda de Gino Bux souhaitant cette fois saisir l’occasion pour se replacer idéalement dans le sillage du Français au classement absolu.

La bataille entre ces trois Rally2 pourrait éventuellement être arbitrée par la Citroën DS3 WRC du triple lauréat de l’épreuve Kris Princen. C’est certainement la joute où le Trudonnais a le plus de chance de briller.

Maxime Potty pilotera une des cinq autres Rally2 au départ avec un top 5 en point de mire, tandis que Cédric Cherain fera, s’il va au bout au volant de sa spectaculaire Porsche 997 RGT, bien plus que 144 km avec ses roues arrière.

Olivier de Wilde