Le Super-G initialement prévu dimanche est lui repoussé à lundi à 10h45, la veille du slalom nocturne prévu à Schladming à environ 140 km plus à l'ouest.

Après trois jours de temps clair, la station du Tyrol et son massif du Hahnenkamm (Crête de coq) s'est réveillée dans le brouillard et sous de fines chutes de neige samedi.

Vendredi, le Suisse Beat Feuz s'était imposé lors de la première descente, son premier succès à Kitzbühel après quatre deuxièmes places.

La course s'était étirée sur près de trois heures en raison des interruptions dues au vent mais aussi de deux lourdes chutes dont celle, terrible à la réception du dernier saut, du Suisse Urs Kryenbühl, qui souffre d'une commotion cérébrale, d'une fracture de la clavicule droite et d'une déchirure des ligaments du genou droit. Elle avait été arrêtée définitivement et prématurément après le passage de trente concurrents, minimum requis pour valider les résultats d'une course.