Super-combiné, descente et slalom figurent au programme

WENGEN Moins d'une semaine après l'exploit du Suisse Marc Berthod en slalom, à Adelboden, la Coupe du Monde se poursuit, dès aujourd'hui, dans les montagnes helvétiques. Station chargée d'histoire, Wengen et sa fameuse descente du Lauberhorn (la plus longue du circuit mondial avec 4.480m), où les meilleurs s'offrent des pointes à plus de 150 km/h, ont conservé leur pouvoir d'attraction sur l'ensemble des compétiteurs et des accompagnateurs au fil des années. Au bout de deux minutes trente d'efforts, à la fois pour tenter de rester sur la piste et pour essayer de rester... lucide, c'est un athlète aux jambes d'acier qui s'y impose dans tous les cas. L'Autrichien Michael Walchhofer, vainqueur il y a deux ans sur une piste qu'il considère comme "la plus attrayante du circuit avec Kitzbühel" , est de ceux-là et il fait naturellement partie des favoris pour samedi. Cinquième chrono de l'entraînement imposé avant la tenue d'une telle épreuve, Walchhofer est peut-être en piste pour un troisième succès consécutif en descente après le doublé réussi à Bormio. "En Italie, j'ai retrouvé de l'appétit et je suis ici pour gagner" , a prévenu l'Autrichien. Mais Didier Cuche, le plus rapide lors des réglages de jeudi, ne cache pas non plus ses ambitions, le Suisse, qui fera l'impasse sur le slalom, considérant d'ailleurs la descente raccourcie du super-combiné comme un deuxiè- me entraînement. "Mais je n'ai jamais fait mieux qu'une huitième place à Wengen (NdlR : la descente qu'il avait remportée en 2004 s'était déroulée à Garmisch-Partenkirchen) et il y a tellement de gars qui sont déjà montés sur le podium ici !"

Dans un premier temps, le super-combiné, lui, devrait se jouer entre le leader actuel de la Coupe du Monde, Aksel Lund Svindal, et Benjamin Raich, qui a effectué son retour au premier plan à Adelboden." Wengen est une étape importante avec trois épreuves, d'autant qu'elle est placée juste au milieu de la saison. J'y réussis généralement bien" , insiste l'Autrichien, qui compte pour l'heure 181 points de retard sur son rival norvégien et qui s'est déjà imposé deux fois en super-combiné sur ce terrain. Attention toutefois à l'Italien Peter Fill et au Croate Ivica Kostelic, vainqueur à Reiteralm en décembre.

Duel Götschl-Mancuso ?

Après plusieurs semaines favorables aux techniciennes , les épreuves féminines, elles, feront à nouveau la part belle à la vitesse, à Zauchensse, en Autriche, où l'expérience de la skieuse locale Renate Götschl, sur une piste où la visibilité n'est pas optimale, pourrait faire merveille. Lauréate à Val-d'Isère plus tôt dans la saison, la polyvalente Américaine Julia Mancuso, meilleur chrono de la descente d'entraînement jeudi, a démontré qu'elle entrait également en ligne de compte, là où sa compatriote Lindsey Kildow, qui compte deux succès à son actif cette saison, et la Suédoise Anja Pärson (inquiétant à un mois des Championnats du Monde qui se déroulent dans son pays) furent confrontées à des problèmes de maîtrise du parcours. Quant à Marlies Schild, en tête du classement général de la Coupe du Monde, elle pourrait mettre à profit le super-combiné pour engranger des points précieux dans sa quête d'un premier Globe de Cristal .



© La Dernière Heure 2007