Wakeboard: les images époustouflantes de Nikolas Plytas (VIDEO)

La star grecque des sports nautiques s'est frayé un chemin sur la superbe île de Milos avec son paysage lunaire sur une planche de l'équipe Prada Luna Rossa et pieds nus.

Le jeune homme de 26 ans originaire d'Athènes a débuté en 2006 et, à 19 ans, il a conquis la célèbre épave d'Elefsina où il a exécuté des figures sur la coque rouillée, puis, l'année dernière, il a combiné le snowboard et le wakeboard pour son passionnant projet multiterrain H2O.

Cette fois-ci, Plytas a décidé de placer la barre encore plus haut, en repoussant ses limites dans les paysages lunaires magiques de Milos, Sarakiniko et Kleftiko, où il a réussi à faire corps avec la mer. En regardant toutes les photos qu'il avait prises des deux magnifiques plages de Milos, son esprit a commencé à vagabonder, créant des images d'une ligne entière qui combinerait les terrains d'eau, de rochers et de sable.

Le paysage lunaire enchanteur, avec ses rochers blancs comme la craie, ses eaux bleu azur et ses grottes étroites, est devenu instantanément le lieu idéal pour que Plytas puisse raconter son histoire dans le cadre d'un tournage stimulant.

Wakeboard: les images époustouflantes de Nikolas Plytas (VIDEO)
©Red Bull

Il était important pour Plytas d'avoir le meilleur équipement possible. L'équipe Prada Luna Rossa l'a aidé à concevoir une planche rapide, avec des bords tranchants, et directionnelle (conçue pour rouler au mieux dans une direction) pour une grande stabilité à grande vitesse, tandis qu'il était également équipé de vêtements Prada Linea Rossa élégants et techniques.

"L'équipe de Luna Rossa a conçu un shape et dès la première fois que je l'ai vu, je l'ai aimé. La planche est plus étroite qu'un wakeboard et ses bords sont plus tranchants. Elle est très rigide afin de permettre un contrôle total", explique M. Plytas, qui précise qu'il s'est inspiré de divers sports, dont le snowboard directionnel, le surf et le ski nautique.

Wakeboard: les images époustouflantes de Nikolas Plytas (VIDEO)
©Red Bull

Les heures d'entraînement ont été interminables, mais le dévouement à sa vision est resté fort. Il commence par sauter d'une falaise, atterrit sur la mer et se met dans la bonne position pour traverser une grotte.

Le projet a également nécessité un conditionnement physique intense, explique-t-il : "Il y a beaucoup d'impacts, je devais donc m'entraîner très bien pour relever le défi créatif que je m'étais donné." Il poursuit : "C'était effrayant parce que je roulais probablement à environ 50 km/h à seulement trois mètres de la plage."

La confiance s'est avérée cruciale avec les personnes chargées de le remorquer dans les grottes très étroites, tandis que nous le voyons également sauter d'une falaise, décoller de sa planche dans les airs et atterrir pieds nus sur la mer dans une incroyable séquence de contrôle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be