Après une saison hivernale impressionnante, Maximilien Drion ambitionnait de continuer sur sa lancée. Et le pari fut réussi avec une très belle saison estivale. Tout a commencé en Belgique avec plusieurs courses pour lesquelles Maximilien signa à chaque fois d’excellents résultats, à savoir des premières places.

"Pour lancer ma saison d’été de course en montagne, j’avais planifié un retour en Belgique pour participer à quelques trails. J’ai pris part au Trail du Jambon à Membre et au Grand Trail des Lacs et Châteaux à Ovifat", explique le Belge.

S’en est suivi plusieurs courses dans les Alpes. Une première à Montreux, la course "Les Rochers de Naye". Cette course a la particularité de ne comporter que de la montée et surtout de se courir en grande partie sur des routes goudronnées. Avec ces 17.5km et 1500m de dénivelé, cette course a vu s’affronter les meilleurs coureurs mondiaux durant ces quatre dernières décennies. Maximilien finira deuxième sur cette course. Une belle performance pour le coureur Belge qui courrait face à de sérieux concurrents.

"Un peu déçu de cette deuxième place dans un premier temps, ma déception a ensuite fait place à de la fierté parce que j’ai montré une attitude offensive et j’ai osé prendre des risques sur ce parcours exigeant et très particulier", déclare le trailer.

© 360dsm & Maximilien Drion

Prochaine étape, les Dolomites avec la Dolomyths Run à Canazei. Cette course Italienne est une des courses les plus relevées du calendrier estival. En effet, cette course est membre du circuit Golden Trail Series et propose chaque année un incroyable plateau de coureurs. Un parcours de 22km et 1750m de dénivelé positif et négatif.

Maximilien finit 18ème alors qu’il souffrait d’une douleur à la cuisse suite à la course à Montreux. Une belle performance, mais surtout une envie de revenir prendre sa revanche en 2022.

"18e position. Les écarts sont très faibles et je suis convaincu que sans cette douleur et avec une meilleure reconnaissance du parcours, j’aurais été en mesure de jouer encore plus devant. Confirmation l’année prochaine…", explique Maximilien.

Avant dernière grosse course de la saison, et pas des moindres, Sierre-Zinal.

"Sierre-Zinal, dans le Val d’Anniviers, est la course que j’attends avec impatience chaque été. Habitant à Vercorin, je vois une très belle partie du parcours depuis ma chambre et je connais par coeur chaque recoin de ce parcours mythique. Le 7 août, il s’agissait de ma 3e participation. En 2019, lors de ma première participation depuis Sierre (j’ai participé avant cela à plusieurs reprises à la course des juniors au départ de Chandolin), j’avais réalisé un chrono de 2h53 en ayant des crampes depuis l’Hôtel Weisshorn à 11km de l’arrivée. En 2020, connaissant un jour « sans » et en étant parti trop vite, j’avais été contraint de m’arrêter à mi-course, à bout de forces. Alors cette année, plus motivé que jamais, j’étais prêt pour une belle course auprès des meilleurs coureurs mondiaux. Ma douleur à la cuisse obtenue début juillet a disparu, la forme est là. Tout se met donc en place pour une belle course. Le chrono que je rêve réaliser est 2h40. Je réalise un chrono de 2h48 (38e), ce qui est bien mieux qu’en 2019, mais qui reste loin du chrono espéré. Bien sûr, je suis un peu déçu mais rapidement cette déception m’amène à des réflexions sur comment être encore mieux préparé pour la prochaine édition de cette course à laquelle je tiens tellement", explique Maximilien Drion suite à la course.

© 360dsm & Maximilien Drion

Et pour finir en beauté, quoi de mieux qu’une course à Zermatt. Le Matterhorn Ultraks Extreme est une course très technique, peut-être même la plus technique du calendrier mondial. On retrouve un parcours s’apparentant pratiquement à de l’alpinisme où les coureurs quittent les sentiers et se lancent dans une folle ascension.

Maximilien finit 5e parmi un joli plateau de coureurs. Une belle performance qui laisse présager de belles années à venir pour le Belge.

Pour toujours plus d’informations sur Maximilien Drion :

Site : http://maximiliendrion.com/

Instagram : https://www.instagram.com/maximiliendrion/

Et sur Freeride by La DH les Sports +

© 360dsm & Maximilien Drion