La saison 2020 va bientôt trouver son dénouement en NFL. Ce week-end se disputeront en effet les demi-finales de Conférence, avant les finales de Conférence le 24 janvier mais surtout le SuperBowl du 7 février.

Si on ne connait forcément pas encore les protagonistes du SuperBowl (sinon, on miserait plus qu'une pièce sur les sites de paris...), le programme sportif sera forcément alléchant, quand on voit qui est encore en course actuellement. Les huit meilleures équipes de la saison se retrouvent donc à trois matchs d'inscrire leur nom au palmarès, pour la première fois pour certains, peut-être pour la 7e fois pour un seul surhomme: Tom Brady. Le Californien de 43 ans emmènera pour la première fois de sa carrière une équipe toute fraiche en playoffs: les Tampa Bay Buccaneers. Ils espèrent prendre leur revanche face aux Saints, doubles vainqueurs des Floridiens en saison régulière: 34-23 mais surtout 38-3. Mais Drew Brees, le maître à jouer de la Nouvelle-Orléans, ne compte pas se laisser faire. "Brees est beaucoup plus jeune que moi", rigolait Brady cette semaine, qui a l'art de ne pas se mettre la pression. "Il a 18 mois de moins que mois. Il y a 18 mois, je me sentais beaucoup mieux..."

Le vainqueur de ce duel affrontera en finale de Conférence les LA Rams ou les Green Bay Packers, impressionnants lors de la saison régulière avec 13 victoires pour 3 défaites. Serait-ce enfin une nouvelle consécration pour Aaron Rodgers, après la victoire finale en 2010 ? "Nous avons beaucoup de confiance en nous et nous y croyons", assure Rodgers, qui pourrait quitter les Packers à la fin de la saison. "Offensivement, nous sommes simplement une meilleure équipe que l'an dernier, plus efficace. Et nous jouons avec plus de confiance." Mais cela suffira-t-il ?

Kansas City et leur méga-star Patrick Mahomes feront face à l'invité-surprise, qui n'avait plus remporté un match de playoffs depuis 1994 et a fait tomber les Pittsburgh Steelers au tour précédent: les Cleveland Browns. Mais les champions en titre ont tout intérêt à se méfier d'une équipe qui évoluera sans pression. "Il convient d'augmenter l'intensité d'un niveau", a expliqué Mahomes, qui est au repos depuis de trop longues semaines selon lui, puisqu'il était bye la semaine dernière. "Je me suis entraîné autant que je pouvais. Maintenant, on se plonge de manière plus approfondie dans l'étude des différentes manières de mettre à mal une défense..."

De l'autre côté de la Conférence, les Buffalo Bills de Josh Allen (qui s'est métamorphosé cette saison et devient presque un candidat pour le titre de meilleur joueur de la saison, soit MVP) partiront largement favoris face aux Ravens de Baltimore. Et tout cela alors qu'ils ont remporté la semaine dernière leur première victoire en playoffs en 25 ans... "Si on a gagné face aux Colts, nous n'en avons pas encore terminé avec le travail cette saison", assure Allen, qui a déclaré cette semaine être prêt à respecter la tradition locale et à sauter sur une table, même enflammée, si la franchise de l'Etat de New York remportait le SuperBowl pour la première fois de son histoire...