Un mois après la reprise des compétitions à Sofia, où Jaouad Achab s’était offert ni plus ni moins que la médaille d’or au terme de quatre combats rondement menés, la capitale bulgare est le théâtre des Championnats d’Europe en cette fin de semaine. Et notre qualifié olympique, n°1 mondial en -63 kg, s’alignait ce vendredi, en même temps que Si Mohamed Ketbi (-68 kg) et Raheleh Asemani (-57 kg) et en attendant quatre autres Belges, encore, samedi. Autant dire que le rendez-vous était pris très au sérieux…

En -63 kg, Jaouad Achab a décroché le bronze suite à sa défaite en demi-finale, des œuvres du Turc Recber, le seul à dompter notre compatriote. Mené 2-3 après le premier round, Jaouad a encaissé un coup à la tête lors du deuxième, conclu sur le score de 3-6. Le troisième round fut à l’image des deux premiers, Jaouad tenta, mais ne marquant pas. Au contraire, le Turc fila à 5-10, 6-12 et, finalement, 7-14 pour avoir le droit de disputer l’or…

Auparavant, exempté du premier tour, Jaouad Achab a écarté l’Ukrainien Tykhonov sur le score de 21-7. Le Bruxellois avait entamé ce combat prudemment, menant 3-0 après le premier round, puis accélérant lors du deuxième, conclu 10-3. Ce n’est finalement qu’au début du troisième que Jaouad s’isola définitivement en marquant 18-5, puis gérant la fin de ce face-à-face. Opposé au Russe Kanaev en quart de finale, le n°1 mondial imposa d’emblée sa rapidité et sa technique pour marquer 12-3, puis 16-10 et conclure sur le score de 19-15 pour accéder assez aisément à la demi-finale.

En -68 kg, Si Mohamed Ketbi s’est incliné en quart de finale, face au Russe Tcakoev, sur le score de 9-24. Mais ce qu’on retiendra surtout du parcours du Bruxellois lors de cet Euro, c’est son incroyable victoire contre le Monténégrin Beqaj au tour précédent. Après s’être imposé lors de son entrée en lice, face au Truc Turan (3-0, 20-10, 23-12), Si Mohamed a livré un combat titanesque à ce Beqaj, lequel s’est rué sur notre compatriote pour mener 0-9 après, à peine, trente secondes ! Bousculé dans tous les sens, Ketbi essaya quand même de garder la tête froide et d’esquiver au mieux les coups portés par son adversaire.

Mené 14-20, puis 22-31 au terme des deux premiers rounds, Si Mohamed Ketbi continua à y croire, répliquant dès le début de la troisième manche pour revenir à 30-31 ! Mais le Monténégrin repartit à 30-33, puis 31-38 et 32-40 alors qu’on entrait dans la dernière minute de combat. C’est alors que le Belge jeta toutes ses forces dans la bataille pour égaliser à 40-40 ! Les dernières secondes furent particulièrement intenses et indécises… Beqaj crut tenir la victoire à 40-41 mais, dans un ultime sursaut, Ketbi marqua deux points : 42-41, score final ! Une formidable victoire, que le Monténégrin eut du mal à accepter.

En -57 kg, Raheleh Asemani s’est également offert le bronze ! Exemptée du premier tour, notre compatriote a sobrement éliminé l’Italienne Al. Après un premier round bouclé sur le score de 3-0, Raheleh tint son adversaire en respect et aucun point ne fut marqué lors du deuxième. Et, finalement, ce fut la Belge qui confirma dans le troisième, conclu par 8-4. Le combat suivant, face à la Polonaise Adamkiewicz, fut plus débridé, surtout dans le troisième round. Après 1-0 et 12-8, Raheleh Asemani s’est imposée sur le score final de 23-20.

Arrivée en demi-finale, l’aînée de la délégation belge défiait la Britannique Jones, n°1 mondiale. Après un premier round serré (4-5), celle-ci se lâcha complètement, agressant notre compatriote au point que le marquoir afficha 5-27 à l’issue d’une deuxième manche à sens unique. Raheleh n’eut, alors, que son courage à opposer à son adversaire qui conclut sur un 7-35 bien tassé. Ce qui privait Raheleh Asemani de la finale pour l’or, bien sûr, mais pas d’une belle médaille de bronze. De bon augure pour un retour à la compétition !