Ouf ! Florent Lambiet a enchaîné six points d’affilée, de 5-8 à 11-8, dans le sixième set l’opposant à l’Italien Stoyanov (33 ans/n°102) et l’a ainsi emporté quatre sets à deux (7-11, 11-9, 11-9, 11-3, 5-11, 11-8) dans son match de repêchages du Tournoi de qualification olympique. Le Liégeois de 25 ans, n°104 mondial, peut encore croire à la sélection pour les Jeux de Tokyo, à Doha, dont le dénouement aura lieu ce mercredi.

Moins stressé, lâchant donc mieux ses coups que lors de sa rencontre du matin face à Majoros, Florent a laissé passer l’orage italien dans la première manche, alignant trois sets d’affilée avec, dans le deuxième et le troisième, des points ultra-importants à 9-8 pour s’imposer à chaque fois. Poursuivant sur sa lancée, notre compatriote a déroulé dans le quatrième, remporté sur le score sans appel de 11-3.

Après un sursaut d’orgueil de Stoyanov, conjugué à une baisse de régime de Florent, celui-ci a conclu de la meilleure manière qui soit avec cette avalanche de points gagnants lui permettant de poursuivre sa route dans ce Tournoi de qualification olympique, où son prochain adversaire sera le Russe Skachkov (33 ans/n°54).

Arrivé en finale de tableau, Florent Lambiet s’était incliné, en matinée, face au Hongrois Majoros, n°60 mondial, sur le score de quatre sets à un (6-11, 7-11, 9-11, 11-8, 8-11). Après son incroyable journée de lundi qui l’avait vu renverser la situation face à l’Italien Bobocica, lequel menait trois sets à zéro avant que notre compatriote ne remporte les quatre derniers, puis contre le Russe Sidorenko, avec qui il s’était retrouvé à égalité, trois sets partout, pour finalement s’imposer au septième, Florent était fatigué face à son partenaire de club, à Chartres. Et la pression d’une qualification pour les Jeux de Tokyo n’a rien arrangé !

Après avoir perdu le premier set (6-11), Florent avait pris l’avantage pour la première fois à 5-4, puis à 7-6, dans le deuxième, qu’il avait quand même perdu (7-11). Mieux classé que lui au ranking mondial, le Hongrois poursuivit sur sa lancée et remporta la troisième manche (9-11). Florent Lambiet eut, ensuite, un magnifique sursaut d’orgueil dans le quatrième set, qu’il mena de bout en bout pour s’imposer (11-8).

Mais ce n’était que retarder l’échéance car le Hongrois, à forts cris sur chaque point, emportait le cinquième set (8-11) et donc la qualification olympique directe.