Florent Lambiet devra encore patienter ou plutôt… jouer deux ou trois matches de plus, à Doha, pour décrocher sa sélection olympique. Arrivé en finale de tableau, le Liégeois de 25 ans s’est hélas incliné, ce mardi matin, face au Hongrois Majoros, n°60 mondial, sur le score de quatre sets à un (6-11, 7-11, 9-11, 11-8, 8-11).

Après son incroyable journée de lundi qui l’avait vu renverser la situation face à l’Italien Bobocica, lequel menait trois sets à zéro (5-11, 13-15, 5-11) avant que notre compatriote ne remporte les quatre derniers, puis contre le Russe Sidorenko, avec qui il s’était retrouvé à égalité, trois sets partout, pour finalement s’imposer au septième, Florent était sans doute un peu fatigué face à son partenaire de club, à Chartres.

Et la pression d’une qualification pour les Jeux de Tokyo n’a rien arrangé ! Après avoir perdu le premier set (6-11), Florent a pris l’avantage pour la première fois à 5-4, puis 7-6, dans le deuxième, qu’il a perdu (7-11). Mieux classé que lui au ranking mondial, le Hongrois poursuivit sur sa lancée et remporta la troisième manche (9-11).

Florent Lambiet eut, ensuite, un magnifique sursaut d’orgueil dans le quatrième set, qu’il mena de bout en bout pour s’imposer (11-8). Mais ce n’était que retarder l’échéance car le Hongrois, à forts cris sur chaque point, emporta le cinquième set (8-11) et donc la qualification olympique.

À suivre…