Le Norvégien de 25 ans a établi, ce samedi, à Barheïn, un nouveau record du monde sur demi-Ironman en 3h25'21. Plus étonnant : Blummie a été plus rapide que le fameux relais des légendes du sport composé de la nageuse Chloe McCardel, du cycliste Mark Cavendish et aussi de l’athlète Mo Farah.

Et de trois ! Pour la troisième année d’affilée, Kristian Blummenfelt a remporté le demi-Ironman du Bahreïn. Mais, au résultat, le Norvégien de 25 ans y a ajouté la manière, améliorant de plus de trois minutes son record du monde sur la distance en bouclant les 1,9 km de natation, 90 km à vélo et 21,1 km à pied en 3h25’21.

Sa référence précédente était, en effet, de 3h29’04. Plus étonnant, Blummenfelt a battu le relais des légendes composé de la nageuse Chloe McCardel, du cycliste Mark Cavendish et de l’athlète Mo Farah.

La spécialiste de natation en eau libre, le multiple vainqueur d'étapes sur le Tour de France et le quadruple champion olympique sur 5.000 et 10.000 m se sont relayés, chacun dans sa discipline de prédilection, en 3h31’49, soit 6’28 de plus que le Norvégien qui été plus rapide que chacune des ces trois légendes.

Kristian Blummenfelt a nagé 1,9 km en 22’26 (25’50 pour McCardel), a roulé 90 km, à plus de... 48 km/h de moyenne, en 1h52’03 (1h54’46 pour Cavendish) et a, surtout, couru plus vite que Farah, signant un chrono de 1h07’00 sur 21 km, pour 1h07’10 au recordman d'Europe du marathon.

Né le 14 février 1994, à Bergen, Blummenfelt s'est essayé au triathlon à l'âge de 14 ans, alors qu'il ne pratiquait que la natation, en piscine. Il fut le premier Norvégien sélectionnné pour les Jeux, en 2016, à Rio, où il se classa treizième. En 2017 et 2018, il a terminé trois fois deuxième en World Series et, notamment, aux Bermudes où il figurait sur le podium avec ses compatriotes Casper Stornes et Gustav Iden. Une première mondiale ! Mais il dut attendre 2019 pour en remporter une manche, la plus belle puisque la finale, à Lausanne.