Le gratin mondial du triathlon sur distance olympique était réuni ce samedi, à Leeds, pour la deuxième manche des World Series et beaucoup se souviendront, en bien ou en mal, de cette édition 2022. Parmi les heureux, il y a bien entendu le Néo-Zélandais Hayden Wilde, vainqueur pour la première fois à ce niveau, mais certainement pas inconnu puisqu’il fut médaillé de bronze aux Jeux de Tokyo.

Derrière Wilde, victorieux en 53’18, le Français Léo Bergère, à l’attaque pendant toute l’épreuve disputée sur la distance Sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied) a terminé à la deuxième place, en 53’28, et l’Allemand Lasse Lührs a surpris, au sprint, en se classant troisième, en 53’38.

Vincent Luis fonce dans les barrières !

Et les favoris ? La plupart figurent parmi les concurrents malheureux. À commencer par les Britanniques Jonathan Brownlee (originaire de Leeds !) et Alex Yee (en argent aux Jeux de Tokyo…), victimes d’une chute dans le premier des cinq tours (très sinueux et très rapides) à vélo et contraints à l’abandon, tout comme le Français Dorian Coninx et quatre autres concurrents.

À l’avant, ce sont deux autres Tricolores qui ont animé l’épreuve, à savoir Vincent Luis et Léo Bergère. Mais une erreur de parcours de Luis, qui a foncé, à vélo, dans la zone de transition avant de revenir en arrière et poser sa machine, a scellé le sort du double champion du monde, 10e après avoir purgé une pénalité de dix secondes !


Marten Van Riel chute avant l’arrivée...

Et les Belges ? Ils étaient trois à être engagés sur cette manche, à savoir Marten Van Riel, Jelle Geens et Noah Servais. Mais ils n’ont guère peser sur la course, étant limités à chasser derrière le duo de tête. Au bout du compte, Jelle a pris la 8e place, en 53’59, Marten la 12e, en 54’09 et Noah la 25e, en 54’37.

Mais un autre malheureux événement concernant Marten Van Riel est survenu à quelques mètres de la ligne ! Dans la précipitation de quelques concurrents, l’Anversois a, en effet, chuté contre les barrières sur sa gauche et s’est relevé avec une épaule très douloureuse. S’il a franchi l’arrivée, Marten a dû être emmené en fauteuil roulant vers l’infirmerie pour un état des lieux. Affaire à suivre…

Côté féminin, la victoire est revenue, en 59'03, à la Française Cassandre Beaugrand, malgré une pénalité de dix secondes, devant les Britanniques Taylor-Brown et Coldwell, à 10 et 13 secondes. La première Belge est Jolien Vermeylen, 32e, en 1h01'43. Valerie Barthelemy a, elle, terminé 44e, en 1h02'45.