Vincent Luis, côté masculin, Flora Duffy, côté féminin : la manche italienne de la Coupe du Monde, disputée sur le parcours très exigeant d’Arzachena, a consacré deux triathlètes en forme. Le Français est ni plus ni moins champion du monde en titre, depuis septembre, à Hambourg, alors que la Bermudéenne n’y a été devancé que par la Britannique Taylor-Brown. Sorti de l’eau en tête, Vincent Luis a toujours été aux avant-postes, ne tolérant qu’une dizaine de concurrents dans le groupe de tête avant de s’imposer.

Seul le Norvégien Blummenfelt a réussi à l'accompagner jusque dans le dernier kilomètre, mais il n'a pu réagir à son accélération finale. Le Français a parcouru les 750 m de natation, 20 km à vélo et 5 km à pied en 54’24, devançant Blummenfelt de cinq secondes, le double champion olympique britannique Alistair Brownlee prenant la troisième place sur le podium, en 54’45. Dans le clan belge, Jelle Geens s’est classé 22e (56’28), Noah Servais 27e (56’49), Jonathan Wayaffe 40e (58’26) et le jeune Tom Van Cappellen 50e (59’22).

Côté féminin, les lauriers sont donc revenus à Flora Duffy, âgée de 33 ans, seule en tête de bout en bout ! La vice-championne du monde s’est ainsi imposée, en 1h00.53, devançant de plus d’une minute la Britannique Beth Potter (1h02.05) et l'Italienne Verena Steinhauser (1h02.08).

Neuvième après la natation, Valerie Barthelemy n’a pas réussi à suivre à vélo, au contraire de Claire Michel qui s’est accrochée jusque dans le deuxième passage de la fameuse côte avant de lâcher un peu de lest.

"J’avais décidé de me concentrer sur la natation et, surtout, la transition avec le vélo. Ce que j’ai réussi… Le fait que j’ai dû laisser filer s’explique par le fait que je reviens lentement, mais sûrement après ma fracture du genou, fin 2019, et l’opération qui a suivi. Et, franchement, je ne suis pas trop déçue...", explique Claire.

Posant son vélo en neuvième position, à 2’00 de Flora Duffy (qui possédait aussi 0’58 d’avance sur sa plus proche poursuivante), Claire s’est encore bien débrouillée à pied, même si le manque d’entraînement l’a vue rétrograder à la 14e place, à 2’46, ce qui est tout à fait honorable. Disparue de la circulation à vélo, Valerie a, elle, bien terminé l’épreuve, se classant finalement 17e, à 3’31.

Christophe De Keyser, deuxième au Portugal !

Dans le même temps, au Portugal, l’Atriac s’est classé troisième de la Coupe d’Europe par équipes en relais mixte. Deuxième formation belge engagée, le Trigt a terminé à la 11e place. Malgré l’absence de Jelle Geens, le club anversois a pu compter sur Jolien Vermeylen, Joran Driesen, Laura Swannet et Alexis Krug pour monter sur le podium. Représenté par Hannah Chauveheid, Christophe De Keyser, Andreia Ferrum et Erwin Vanderplancke, son homologue tournaisien a dû se contenter du 11e rang.

Samedi, en guise d'échauffement, plusieurs Belges ont participé aux championnats méditerranéens sur distance sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied). Christophe De Keyser et Jolien Vermeylen y ont signé les résultats les plus marquants, avec une deuxième place pour le Brabançon, derrière le Portugais Vilaca (vice-champion du monde !), et une troisième pour l'Anversoise, dans la foulée des Portugaises Santos et Ribeiro.