"Je surfe actuellement sur une vague positive !" s’est exclamé Erwin Vanderplancke après sa 9e place ce week-end, à Hambourg, son meilleur résultat en World Triathlon Championship Series (WTCS). Enfin, serait-on tenté d’ajouter tant Erwin a joué de malchance en cette année olympique. Avalée, sa déception après sa non-sélection comme réserviste aux Jeux de Tokyo, le Liégeois est revenu à un niveau de performance digne de son talent.

Après sa 5e place en Coupe du Monde la semaine dernière, à Karlovy Vary (Tchéquie), le triathlète du TriGT s’est donc classé 9e à Hambourg, au terme d’une épreuve disputée sur le format Sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km à pied), où la victoire est revenue à Tim Hellwig, en 53’08, après un incroyable sprint à six.

Les organisateurs ont, en effet, dû recourir à la photo-finish pour départager l’Allemand du Français Paul Georgenthum, crédité du même chrono ! Un autre Français, Léo Bergère, a complété le podium, lui aussi dans le même temps qu’un autre… Allemand, Lasse Nygaard-Priester.

Sorti de l’eau en 8’57 pour les 750 m, à 28 secondes du futur vainqueur, Erwin Vanderplancke est revenu à vélo, bouclant les 20 km en 28’35 avec le premier peloton. Déposant sa machine avec tous les prétendants à la victoire, le Liégeois a couru les 5 km en 14’45 pour signer un chrono final de 53’24, à 16 secondes de l’Allemand Helling, le réputé Espagnol Serrat (8e à Edmonton !) prenant, lui, la cinquième place en 53’12.

Figurant également dans le peloton amené à se disputer les lauriers, Noah Servais a bouclé les 5 km à pied en 15’12, ce qui lui a valu une honorable 17e place, en 53’46, alors que Jonathan Wayaffe est arrivé 46e, en 58’35.

Côté féminin, la victoire est revenue à l’Allemande Laura Lindemann qui a décroché son premier succès en WTCS. En 58’17, elle a devancé de 4 secondes la Néo-Zélandaise Nicole Van Der Kaay et de 9 secondes l’Américaine Summer Rappaport. Les deux Belges engagées n’ont pu accrocher le bon wagon après la natation. Jolien Vermeylen s’est classée 36e (1h01’13) et Hanne De Vet 43e (1h02’20).